Petraeus à la CIA, Panetta au Pentagone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Petraeus à la CIA, 
Panetta au Pentagone
©

Chaises musicales

Petraeus à la CIA, Panetta au Pentagone

La frontière entre les militaires et les agents secrets américains n'a jamais été aussi floue.

Ces nominations confirment l'inflexion de la stratégie américaine quand il s'agit de mener la guerre, et notamment la volonté de davantage militariser le renseignement.

Ainsi, Leon Panetta, jusqu'à présent chef de la CIA, va succéder à Robert Gates à la tête du ministère de la Défense, tandis que David Petraeus, général en charge de la coalition internationale en Afghanistan va prendre les rênes de l'Agence de renseignements.

Le New York Times explique que ce jeu de chaises musicales va dans le sens d'une porosité croissante entre l'armée et le renseignement américains. La CIA est devenue une "véritable organisation paramilitaire" qui ne se cache plus d'utiliser des drones au Pakistan et de multiplier les bases secrètes en Afghanistan. En parallèle, le général Petraeus a de plus en plus autorisé certaines forces spéciales à se livrer à des opérations de renseignements dans certains pays du Moyen-Orient.

Cette nouvelle manière de s'investir dans les conflits rend les opérations encore plus opaques, au grand dam de certains membres du Congrès. D'aucuns regrettent que la CIA devienne une simple ramification du ministère de la Défense. D'autres redoutent que les soldats américains arrêtés pour des opérations de renseignement à l'étranger ne puissent bénéficier des garanties de la Convention de Genève.

Lu sur Courrier International

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !