Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

Calmer la grogne

CSG : Edouard Philippe fait un geste pour 300.000 retraités

Le chiffre annoncé jusqu'ici était de 100.000 retraités. Cette perte de revenus devrait coûter 350 millions d'euros à l'Etat.

Sur France Inter, le Premier ministre a présenté une mesure correctrice pour compenser la perte de pouvoir d'achat qu'entrainait chez les retraités la hausse de la CSG. Seront concernés tous les retraités dont le revenu fiscal depuis deux ans est au-dessus de 14.404 euros pour une personne seule, et de 22051 euros pour un couple. 

Aujourd'hui, selon Bercy, 60% des retraités sont concernés par cette hausse de la CSG. Les 40% restant sont exonérés ou payent une CSG à 3,8 % seulement. Le geste d'Edouard Philippe cherche à appaiser les retraités très mécontents par la nouvelle directive, considérant qu'on leur fait porter plus que mesure le poids fiscal du pays.

Le ministre a aussi annoncé une baisse du nombre des contrats aidés, qui passeront des 200.000 prévus à 130.000. La mesure est jugée pas assez efficace par l'exécutif. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !