Crise des migrants : pas de "limite" mais une "réduction des flux" promet Merkel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crise des migrants : pas de "limite" mais une "réduction des flux" promet Merkel
©Reuters / Hannibal Hanschke

Recul

Crise des migrants : pas de "limite" mais une "réduction des flux" promet Merkel

Pressée par les plus conservateurs de son parti, la chancelière a donné quelques gages.

 Le bras de fer est-il terminé ? Angela Merkel a finalement assoupli son discours vis-à-vis des migrants comme le réclamait ses électeurs et la frange conservatrice de son parti, la CDU, au moment de l'ouverture de son Congrès. Comme l'explique Le Monde, la dirigeante allemande n'a pas l'intention de remettre en cause l'accueil des réfugiés politiques, qui arrivent majoritairement dans son pays. Pas de "limite", donc mais pas d'incitation non plus. Elle a accepté d'envoyer  "un signal politique fort" aux migrants mais aussi aux européens. "Nous sommes décidés à réduire significativement  l'afflux de demandeurs d'asile et de réfugiés à travers des mesures effectives. Car, même dans un pays comme l'Allemagne,  tant l'Etat que la société ne peuvent durablement supporter un tel afflux de façon permanente," affirme le texte de synthèse.
 
On y évoque donc "d'intensifier éventuellement les contrôles aux frontières" mais tout gérant les flux  "dans la solidarité européenne et à travers la lutte contre  les origines de ce phénomène et pas à travers des mesures unilatérales de l'Allemagne". L'Allemagne a accueilli un million de réfugiés cette année. 
 
Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !