Crise des migrants : Londres va débloquer 22 millions d'euros en 2016 pour la situation à Calais | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Les deux pays ont également annoncé un investissement commun de 2 milliards d’euros dans les drones de combat.
Les deux pays ont également annoncé un investissement commun de 2 milliards d’euros dans les drones de combat.
©Reuters

Urgence

Crise des migrants : Londres va débloquer 22 millions d'euros en 2016 pour la situation à Calais

La France et le Royaume-Uni précisent que cette somme sera notamment "affectée à des infrastructures prioritaires de sécurité à Calais pour soutenir le travail des forces de l’ordre françaises".

Selon le texte signé ce jeudi lors du 34ème sommet franco-britannique à Amiens, auquel participent le Premier ministre britannique David Cameron et François Hollande, le Royaume-Uni va débloquer 22 millions d'euros supplémentaires en 2016 pour épauler la France dans la gestion de la crise des migrants à Calais. Les deux pays ont également annoncé un investissement commun de 2 milliards d’euros dans des drones de combat. 

Alors que l'opération d'évacuation de la "jungle" qui accueille les migrants se déroule dans un climat de tension depuis la fin du mois de février, Londres et Paris précisent que cette somme sera "affectée à des infrastructures prioritaires de sécurité à Calais pour soutenir le travail des forces de l’ordre françaises", ainsi qu'à la gestion des centres d’hébergement et à "l’éloignement des migrants" économiques qui ne sont pas concernés par un "besoin de protection".

Si l'éventualité du "Brexit" ne figure pas officiellement à l'ordre du jour de ce sommet, les deux dirigeants pourraient toutefois évoquer le référendum du 23 juin qui approche à grands pas, et dont l'issue pourrait être lourde de conséquences. 

Dans ce contexte de crise migratoire, le ministre de l'Économie Emmanuel Macron avait par ailleurs laissé entendre dans un entretien accordé au Financial Times que la France cesserait de retenir les migrants à Calais en cas de Brexit. 

>>>> À lire aussi : À quoi ressemblera le choc des migrants en 2016 ? 
 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !