Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Covid-19 : une étude démontre l'impact décisif du port du masque sur le nombre de morts
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Barrière contre le virus

Covid-19 : une étude démontre l'impact décisif du port du masque sur le nombre de morts

Une étude vient de démontrer que le port généralisé du masque a bien un impact majeur sur le nombre de décès liés au coronavirus. Son utilisation permettrait d'éviter une éventuelle seconde vague du virus.

Après la polémique sur le stock et la pénurie de masques en France pour lutter contre le coronavirus, l’efficacité du port de cette protection a souvent été au cœur de nombreux débats sur les plateaux de télévision ces derniers mois. Dans un premier temps, notamment en France, ces protections ont été jugés inutiles pour les personnes non-malades, l’exécutif estimait même que le port généralisé pouvait être contre-productif, en raison d’une mauvaise utilisation.

Le port généralisé du masque aurait en réalité un impact déterminant dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et permettrait de sauver de nombreuses vies. 

L’OMS a émis, au début du mois de juin, une recommandation sur le port du masque dans le cadre de cette pandémie, et de nombreux gouvernements préconisent dorénavant son utilisation à leur population.

Une récente étude japonaise vient de démontrer scientifiquement et de manière officielle que le port du masque aurait un impact majeur sur le nombre de morts liés au coronavirus. Il s’agirait même du facteur le plus influent.

Des chercheurs d’une clinique de Hyogo et de l’université de Houston se sont penchés sur plusieurs facteurs ayant une influence sur le taux de décès liés au coronavirus dans différents pays. Ils se sont basés sur les données de la société d’études YouGov, selon des informations du South China Morning Post en ce 25 juin.

Selon les résultats de cette étude, le fait de porter un masque modifierait à 70% le taux de mortalité liée au Covid-19. C’est le facteur le plus décisif. Alors que des informations comme l’âge ou la corpulence des populations étaient également étudiées.

La part de la population qui porte un masque "s’avère être le principal indicateur du nombre de morts par million" ont précisé les auteurs de l’étude. D’après leurs chiffres, près de 80% des décès causés par la Covid-19 début juin pourraient être liés à la réticence des populations à porter un masque au mois de mars.

Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la revue médicale MedRxiv mais n’ont pas encore été validés par d’autres scientifiques.

Le port généralisé du masque dans les lieux publics pourrait donc permettre de réduire le taux de reproduction du virus et d'éviter de potentielles nouvelles vagues du virus.

Pour retrouver le tweet, cliquez ICI

Pour découvrir l'article du South China Morning Post, cliquez ICI

Yahoo Actualités - South China Morning Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !