Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé

Evolution de la pandémie

Covid-19 : les villes de Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Etienne passent en zone d'alerte maximale dès samedi

Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passeront à partir de samedi en zone d'alerte maximale en raison de la dégradation des indicateurs de l'épidémie de Covid-19, selon les précisions du ministre de la Santé Olivier Véran.

Le ministre de la Santé s'est exprimé ce jeudi pour évoquer l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France. De nouvelles mesures seront prises à travers l'Hexagone dans les prochains jours afin de limiter la propagation du virus. 

Selon Olivier Véran, "la situation s'est dégradée dans plusieurs métropoles ces derniers jours". 

A Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, l'incidence a dépassé le seuil d'alerte de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants et plus de 30% des lits de réanimation sont occupés par des malades atteints du Covid-19. 

"Un passage en zone d'alerte maximale a été décidé par le président", selon les déclarations du ministre de la Santé. Cette mesure sera mise en place à partir de samedi matin. Ce classement en alerte maximale concerne déjà Aix-Marseille, Paris et la Guadeloupe. Les mesures sanitaires seront donc renforcées dans ces métropoles avec notamment la fermeture des bars. La décision de limiter la circulation d'une métropole à une autre n'a pas été prise en revanche. 

Toulouse et Montpellier bénéficient encore de quelques jours supplémentaires. 

Les villes de Dijon et de Clermont-Ferrand seront placées à partir de samedi matin en alerte renforcée. 

Le gouvernement multiplie les mesures afin de limiter l'impact du coronavirus et pour éviter que les hôpitaux ne soient surchargés par un afflux de malades.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !