Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
prix tarifs vaccins covid-19 coronavirus Europe commission européenne Eva De Bleeker
©JOEL SAGET / AFP

Course aux vaccins

Covid-19 : la secrétaire d'Etat belge chargée du Budget, Eva De Bleeker, a dévoilé les prix des vaccins malgré les appels à la discrétion de la Commission européenne

Une ministre belge a dévoilé ce jeudi les prix des vaccins anti-Covid, jusque-là confidentiels, en publiant un message sur Twitter. La Commission européenne a alerté depuis sur l'importance de respecter « l'obligation » de discrétion sur ce dossier sensible.

Alors que les vaccins seront « gratuits » en France, le coût réel et notamment à l’échelle européenne (alors que l'Europe s’apprête à recevoir massivement des doses), n’est pas réellement connu. Selon des informations de LCI, la secrétaire d'Etat belge chargée du Budget, Eva De Bleeker, a dévoilé un tableau comparatif sur Twitter ce jeudi 17 décembre. Ces données représentent le détail des montants promis par son gouvernement aux fabricants et aux laboratoires pour les six vaccins commandés, avec le prix à l'unité pratiqué dans l'Union européenne.

D’après son message, la dose d'AstraZeneca est fixée à 1,78 euros, le vaccin Johnson & Johnson est à 6,95€, le Sanofi/GlaxoSmithKline est à 7,56€, celui développé par Pfizer/BioNTech est à 12€, la dose de vaccin Curevac est à 10€, celle de Moderna est à 14,72€.

Ce tweet a néanmoins été rapidement effacé par Eva De Bleeker. Des captures d'écran avaient néanmoins été effectuées sur les réseaux sociaux.

Elle s’est exprimée depuis devant les députés belges :

« Je voulais être transparente, peut-être un peu trop transparente ».

Cette diffusion a plongé la Commission européenne dans l’embarras. L'instance a rappelé que la confidentialité devait être de mise sur ce sujet du prix des vaccins.

La divulgation des prix payés en Europe expose la Commission à des difficultés avec les laboratoires pharmaceutiques concernés par la distribution des vaccins contre la Covid-19.

Stefan De Keersmaecker, un porte-parole de l'exécutif européen, s’est exprimé lors du point presse quotidien à Bruxelles :

« Tout ce qui concerne des informations comme le prix des vaccins est couvert par la confidentialité, c'est une obligation très importante. C'est une exigence contractuelle ».

Selon lui, la confidentialité « est dans l'intérêt de la société mais aussi dans l'intérêt des négociations en cours avec d'autres sociétés, avec d'autres développeurs de vaccins ».

Selon le Washington Post, le vaccin Pfizer serait donc ainsi vendu moins cher en Europe qu'aux Etats-Unis.

Les vaccins seront accesibles en Europe à la fin du mois de décembre. Les campagnes de vaccination ont déjà débuté aux Etats-Unis et au Royaume-Uni notamment. 

A lire aussi : Le match des plans de vaccination (ou l’occasion de rattraper le terrain perdu dans la gestion de la pandémie)

A lire aussi : Union européenne : la phase de vaccination contre la Covid-19 va officiellement débuter à partir du 27 décembre

LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !