Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Olivier Véran ministre de la santé covid-19 coronavirus vaccin Pfizer - BioNTech

Anticipation

Covid-19 : la France a acheté 50 "super-congélateurs" afin de pouvoir stocker le futur vaccin Pfizer - BioNTech

La France souhaite être prête en cas de validation du vaccin de Pfizer - BioNTech par l'Agence européenne du médicament. Ce vaccin doit être impérativement maintenu à -80°C.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé lors de la conférence de presse sur le confinement de ce jeudi 12 novembre, que la France avait acheté 50 "super-congélateurs" pour stocker le futur vaccin contre la Covid-19. Le vaccin des laboratoires Pfizer-BioNtech contre le coronavirus, qui pourrait être accessible dans quelques mois, doit être impérativement maintenu à -80°C. 

"Nous nous préparons pour débuter le plus tôt possible une campagne vaccinale en remplissant deux conditions : que le vaccin soit efficace et soit sûr. Quand je vous dis que nous nous préparons, c'est par exemple s'agissant du vaccin commercialisé par Pfizer et BioNTech -une start-up européenne-. Il nécessite d'être conservé à -80 C°, ça ne court pas les rues, nous avons déjà acheté 50 super-congélateurs qui permettent de stocker des produits de santé qui sont reliés à des alarmes, qui seront entreposés dans des endroits sécurisés à partir desquels des équipes pourront se déployer pour ensuite alimenter tous ceux qui seront amenés à être vaccinés, c'est un chantier monumental le chantier de la vaccination".

La France souhaite donc anticiper et être prête en cas de validation du vaccin par l'Agence européenne du médicament. L'achat de ce matériel est indispensable pour le stockage du vaccin.

Le ministre de la Santé a toutefois mis en garde sur le fait que le vaccin Pfizer n'était pas encore totalement prêt.

En France, l'Institut Pasteur travaille également sur un vaccin et a conclu un accord avec le groupe pharmaceutique américain Merck. Ce vaccin ne devrait pas être prêt avant un an.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !