Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
©NOEL CELIS / AFP

Moment "historique"

Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan

Depuis le 23 janvier, les habitants de Wuhan ne pouvaient pas sortir des frontières de la commune, foyer originel de la pandémie à l'échelle de la planète. Cette restriction vient d'être levée. La Chine reste mobilisée pour éradiquer le Covid-19 et éviter une seconde vague de contaminations.

La ville de Wuhan et ses habitants viennent de traverser et de vivre un moment historique dans le cadre du combat face au coronavirus. La fin du confinement total est enfin devenue une réalité. Des centaines de passagers s'apprêtaient à quitter Wuhan en train, selon des constatations de journalistes de l'AFP dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 avril.

Les autorités ont officiellement levé le bouclage imposé depuis plus de deux mois à Wuhan, la ville chinoise berceau de l'épidémie du Covid-19. 

A minuit (18 heures, ce mardi 7 avril à Paris), les autorités ont levé les restrictions qui empêchaient la population de quitter Wuhan. 

Cette étape est donc un symbole supplémentaire et un espoir majeur dans le cadre de la fin de la crise sanitaire en Chine. 

Depuis le 23 janvier, les habitants de Wuhan (près de 11 millions d'individus) ne pouvaient plus sortir des frontières de la commune. La municipalité de Wuhan va maintenir certaines restrictions pour les déplacements au sein de la ville pour empêcher toute résurgence du virus. 

Les autorités chinoises sont toujours mobilisées pour lutter efficacement contre la menace du coronavirus pour ne pas subir une "seconde vague" de contaminations notamment.

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !