Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le préfet de la région Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez donne une conférence de presse pour annoncer un nouvel ensemble de restrictions locales contre la Covid-19.
©VALERY HACHE / AFP

Tour de vis sanitaire

Covid-19 : le littoral des Alpes-Maritimes sera confiné lors des deux prochains week-ends

Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé un confinement partiel dans "l'aire urbaine littorale", entre Menton et Théoule-sur-Mer, pour les deux prochains week-ends face à la menace des variants de la Covid-19 dans la région.

Le littoral des Alpes-Maritimes va être à nouveau confiné lors des deux prochains week-ends. Afin de contrer la circulation très active du variant britannique du Covid-19, qui représente plus de la moitié des contaminations dans le département, les déplacements seront "interdits dans les communes allant de Menton à Théoule-sur-Mer" à partir du vendredi à 18 heures jusqu'au lundi matin à 6 heures. Ces mesures ont été communiquées ce lundi 22 février par Bernard Gonzalez, préfet du département.

Le préfet des Alpes-Maritimes a donc annoncé un confinement partiel dans "l'aire urbaine littorale", entre Menton et Théoule-sur-Mer, pour les deux prochains week-ends. La ville de Nice est notamment concernée. 

Des mesures de confinement vont être mises en œuvre pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes pour lutter contre la propagation du Covid-19, a annoncé lundi 22 février le préfet Bernard Gonzalez.

Des sorties d'une heure seront autorisées dans un rayon de 5km du vendredi 18h00 au lundi 06h00 dans une zone s'étendant de Théoule-sur-Mer à Menton. Cela concerne les zones urbaines les plus habitées.

Pendant 15 jours à compter de mardi, les commerces de plus de 5.000m2, sauf pharmacies et commerces alimentaires, seront fermés dans le département.

Les contrôles aux frontières seront également renforcés, notamment dans les aéroports.

La campagne vaccinale sera également accélérée et renforcée dans la région. La vaccination va être ouverte aux personnes âgées de 50 à 64 ans souffrant de comorbidités. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !