Covid-19 : des scientifiques disent apporter la preuve que le virus a été créé dans un laboratoire chinois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le premier cluster de l'épidémie est apparu au marché de Wuhan.
Le premier cluster de l'épidémie est apparu au marché de Wuhan.
©HECTOR RETAMAL / AFP

Origine

Covid-19 : des scientifiques disent apporter la preuve que le virus a été créé dans un laboratoire chinois

Des chercheurs britanniques et norvégiens assurent avoir trouvé des "empreintes digitales uniques" dans les échantillons de COVID-19 qui, selon eux, ne peuvent provenir que de manipulations en laboratoire.

Une nouvelle étude remet sur la table l'hypothèse que l'épidémie de Covid-19 soit née dans un laboratoire de Wuhan.

L'étude, qui est signée par le professeur britannique Angus Dalgleish et le scientifique norvégien Birger Sørensen, sera publié dans la revue Quarterly Review of Biophysics Discovery dans les prochains jours, mais a été dévoilée en exclusivité par le journal britannique Daily Mail. Dans leur rapport, les deux chercheurs assurent avoir trouvé des "empreintes digitales uniques" dans les échantillons de COVID-19 qui, selon eux, ne peuvent provenir que de manipulations en laboratoire. Pour eux, les scientifiques chinois ont créé le virus alors qu'ils travaillaient sur un projet de gain de fonction dans un laboratoire de Wuhan. Ce type de recherche consiste à modifier des virus naturels pour les rendre plus infectieux afin d'étudier leurs effets potentiels sur l'homme. 

Selon les deux chercheurs, les scientifiques chinois ont utilisé un coronavirus naturel trouvé chez des chauves-souris et l'ont transformé. Parmi les signes qui pointent vers cette manipulation génétique, ils citent une rangée de quatre acides aminés qu'ils ont trouvée sur le Spike du SRAS-Cov-2, cette clef qui lui permet d'entrer dans nos cellules. Ces acides aminés ont tous une charge positive, ce qui permet au virus de s'accrocher, comme un aimant, aux parties des cellules humaines chargées négativement et de devenir ainsi plus infectieux. Or, les acides aminés chargés positivement se repoussent mutuellement, un peu comme des aimants. Il est donc rare d'en trouver à la suite dans des organismes naturels. "Les lois de la physique signifient que vous ne pouvez pas avoir quatre acides aminés chargés positivement à la suite. La seule façon d'obtenir cela est de le fabriquer artificiellement", a déclaré le professeur Dalgleish au DailyMail.com.

À Lire Aussi

Covid-19 : quelles leçons tirer pour nous de la première (toute relative) flambée de l’épidémie en cours à Taïwan ?

Les chercheurs, qui notent aussi que le Covid-19 "n'a pas d'ancêtre naturel crédible", font aussi état de "destruction, dissimulation ou contamination délibérée de données" dans les laboratoires chinois et notent  que "les scientifiques qui souhaitaient partager leurs découvertes n'ont pas pu le faire ou ont disparu". 

Jusqu'à récemment, la plupart des experts estimaient que les origines du virus étaient naturelles. Mais la thèse d'un accident de laboratoire s'est récemment faite plus forte. Le 13 mai, une vingtaine de scientifiques ont publié, dans la revue « Science », une lettre appelant à considérer sérieusement l’hypothèse d’un accident de laboratoire comme source de la pandémie. Quelques heures avant sa publication, trois travaux universitaires en chinois (une thèse de doctorat et deux mémoires de master) menés ces dernières années à l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) étaient en outre divulgués sur Twitter, par le compte d’un scientifique anonyme, coutumier des révélations fracassantes.

À Lire Aussi

Ces énormes freins à une renaissance française que se garde bien d’évoquer Emmanuel Macron (alors qu’ils sont gérables)
Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !