Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Zinédine Zidane et Hassan al-Thawadi, secrétaire général du comité suprême d'organisation Qatar 2022
Zinédine Zidane et Hassan al-Thawadi, secrétaire général du comité suprême d'organisation Qatar 2022
©

A leur insu

Coupe du monde 2022 au Qatar : le pays réfute le nombre de travailleurs migrants décédés

Le Washington Post estime à 4 000 le nombre d'ouvriers susceptibles de mourir pendant la construction des infrastructures. L'émirat s'est insurgé, ce mardi, contre cet article du quotidien américain.

"L'image et la réputation du Qatar ont subi un énorme préjudice" en raison de cet article, s'insurge dans un communiqué virulent le bureau de la communication du gouvernement du Qatar. Le Washington Post, citant un rapport de la Confédération syndicale internationale (CSI), a écrit que 1 200 travailleurs étrangers étaient morts au Qatar. Le rapport va plus loin et indique que 4 000 ouvriers étrangers auront trouvé la mort d'ici le début de la compétition dans sept ans.

Le gouvernement qatari, très énervé par ces accusations a insisté en déclarant : "C'est complètement faux. En fait, après près de cinq millions d'heures de travail sur les sites (...), pas un seul ouvrier n'a perdu la vie." Et de poursuivre : "On pousse les lecteurs du monde entier à croire que des milliers de travailleurs immigrés au Qatar sont morts, ou vont mourir, en construisant les infrastructures de la Coupe du monde 2022 - une affirmation qui est basée sur absolument rien".

L'article en question, publié sur le site le 27 mai, a été vu plus de 5 millions de fois, selon le Qatar. Le communiqué se conclut ainsi : "Le Washington Post a pris les chiffres annuels de mortalité pour les migrants indiens et népalais travaillant au Qatar et a multiplié ces chiffres par le nombre d'années entre maintenant et 2022", ne prenant donc pas en compte les raisons des décès.

Jackson Diehl, 'un des journalistes américains a même tweeté plusieurs fois sur le sujet, comparant le nombres présumés de morts avec ceux avec d'autres sites (Londres et Sotchi) :

 

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !