Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Crédits Photo: Mark RALSTON / AFP

Lutte planétaire

Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine

L’OMS a communiqué ce jeudi sur la mystérieuse pneumonie appelée 2019-nCoV. Ce nouveau coronavirus a d’abord frappé la ville chinoise de Wuhan avant de s’étendre au reste du pays.

L’inquiétude grandit en Chine, en marge du Nouvel an chinois, sur la question du danger sanitaire du coronavirus qui touche la ville de Wuhan et sa région. 

De nombreuses villes ont été placées en quarantaine par les autorités et les festivités du Nouvel an chinois à Pékin ont été annulées. 

Ce virus se transmet par les voies respiratoires. Les autorités en Chine redoutent un risque de mutation. Cela pourrait accélérer la vitesse de propagation de ce virus similaire au SRAS.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué ce jeudi qu’il espérait que les mesures prises par la Chine pour confiner certaines villes seraient de "courte durée". Tedros Adhanom Ghebreyesus a expliqué lors d'une conférence de presse à Genève que la Chine avait pris les "mesures qu'elle juge appropriées pour contenir la propagation du coronavirus à Wuhan et dans d'autres villes. Nous espérons qu'elles seront à la fois efficaces et de courte durée".

Le directeur de l'OMS a précisé qu'il n'y avait pour l'instant "aucune preuve" d'une transmission entre humains en dehors de la Chine :

"Nous savons qu'il existe une transmission interhumaine en Chine, mais pour l'instant elle semble être limitée à des groupes familiaux et à des travailleurs de la santé qui s'occupent des patients infectés. Pour l'instant, il n'y a aucune preuve de transmission interhumaine en dehors de la Chine, mais cela ne veut pas dire que cela n'arrivera pas".

Selon l’OMS, il est "trop tôt" pour décréter que le virus apparu en Chine qui a commencé à se répandre dans le monde constitue une "urgence de santé publique de portée internationale" :

"Ne vous y trompez pas, c'est une urgence en Chine. Mais ce n'est pas encore une urgence sanitaire mondiale. Cela pourrait le devenir".

Le ministère français des Affaires étrangères a mis en place un dispositif spécifique d'information pour ses ressortissants en Chine ce jeudi. La France dispose de sept consulats en Chine dont un à Wuhan. La ville abrite plusieurs usines des constructeurs automobiles français Renault et PSA Peugeot Citroën.

La propagation du coronavirus à travers le monde inquiète les Français. Si aucun cas n'a été confirmé en France pour le moment, les pharmacies s'organisent depuis plusieurs jours afin de répondre à la nouvelle et soudaine demande de masques. De nombreuses pharmacies de Lyon, Grenoble ou Strasbourg ont été dévalisées. 

Le Figaro et Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !