Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Crédits Photo: BERTRAND GUAY / AFP
Eric Ciotti

Covid-19

Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire

Après six mois d’auditions à l’Assemblée nationale, animée par le député Les Républicains Eric Ciotti. elle a finalisé son rapport, qui souligne que la France n'était pas prête à affronter cette situation

Après six mois d’auditions à l’Assemblée nationale,  la commission d’enquête parlementaire sur la crise sanitaire, qui a fait plus de 50 000 morts dans l'Hexagone, a finalisé son rapport, sous la direction du député Les Républicains Eric Ciotti.

Selon Le Monde, le rapport estime qu'avec son « plan pandémie grippale », élaboré en 2004, la France semblait armée pour faire face à l’émergence d’un nouveau virus. Sur le papier, tout y est.  Mais dans les faits rien n’était prêt. Bien armée après la grippe H1N1 de 2009, la France a progressivement baissé la garde.

La commission souligne l’indifférence, voire la négligence, du pouvoir politique qui s’est progressivement désintéressé de la question des stocks stratégiques de produits, qui étaient en train de fondre, passant de 1,5 milliards d’unités en 2015 à 794 millions d’unités en 2019. 

Sous-dimensionnées, les commandes de masques ont été passées fin janvier 2020 et en février. Trop tard pour permettre aux soignants d’affronter la première vague. Même retard sur les tests, mis à disposition en nombre à partir du déconfinement seulement.

Le rapport indique aussi, que face à la deuxième vague, le deuxième confinement aurait pu être évité si le gouvernement avait pris plus tôt des décisions plus fermes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !