Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Crédits Photo: GUILLAUME SOUVANT / AFP 000_1UV9KS
Camions de livraison

Le travail peut tuer

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

Le volume du e-commerce a augmenté de 42% dans l'alimentaire en octobre 2020

Les ventes en ligne avaient déjà connu une croissance fulgurante ces dernières années, mais le Covid-19 a renforcé cette tendance. Le volume du e-commerce a augenté de 42 % dans l’alimentaire en Corée du Sud, augmentant aussi la pression sur les livreurs indépendants qui travaillent pour les grandes plateformes souligne Le Monde.

Résultat : "quinze livreurs ont trouvé la mort cette année en Corée du Sud, selon les syndicats. Un phénomène nommé « kwarosa », littéralement « mourir de surmenage »"

 Certains des sites sud-coréens de vente en ligne proposent une livraison « chongal baesong », « aussi rapide qu’une balle », et des produits frais « à la vitesse d’une fusée ». Avec le service premium, un produit commandé avant minuit sera livré avant 7 heures. Et si le client change d’avis, il n’a qu’à déposer le produit devant sa porte et cliquer, un livreur viendra le reprendre aussitôt.

Le Monde cite l'exemple d'un livreur de 36 ans, qui a 280 colis à livrer en une journée. On l'a retrouvé mort chez lui après qu'il ait prévenu la société pour laquelle il travaillait qu'il ne pourrait finir ses livraisons.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !