Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

A l’insu de mon plein gré

Plus d’un tiers des Français ont acheté des produits contrefaits sans le savoir

A l’occasion de la journée de lutte anti-contrefaçon, une nouvelle étude édifiante vient d’être publiée.

La vente de produits contrefaits ferait perdre chaque année près de 60 milliards d’euros dans treize secteurs de l’économie européenne. La journée de lutte anti-contrefaçon, organisée ce mercredi 6 juin, doit alerter les consommateurs et les pouvoirs publics des dangers de cette gigantesque fraude organisée. 

Selon une nouvelle étude de l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), la contrefaçon coûte chaque année 60 milliards  aux secteurs concernés. Pour la France, l’étude précise que la perte est estimée à 5,8% des ventes des secteurs comme les jouets, l’habillement, les chaussures, la maroquinerie, les parfums et bien d’autres domaines. 435 000 emplois seraient directement perdus en Europe à cause de la contrefaçon. 
 
Les pays les plus pénalisés par la contrefaçon sont le Royaume-Uni (9,2 milliards d’euros de pertes), l’Italie (8,6 milliards d’euros) et l’Allemagne (8,3 milliards). 
 
Un sondage, réalisé par l’Ifop pour l’Union des fabricants (Unifab) auprès d’un échantillon représentatif de Français, a révélé qu’un tiers des Français (37%) avouaient avoir acquis un produit de contrefaçon sans l’avoir su au moment de l’achat. Le taux est encore plus élevé pour la jeunesse française (43% des jeunes de 15 à 18 ans). Ce chiffre s’explique par la méthode de consommation des jeunes qui achètent beaucoup de produits sur Internet. La moitié des achats illégaux et de contrefaçons est en effet effectuée sur le web. 37% des Français déclarent consommer volontairement des produits contrefaits. 
 
L'Unifab dévoile également que 71% des 15-18 ans affirment écouter ou regarder en streaming des produits culturels « sans se préoccuper du cadre légal » (41% pour l'ensemble des sondés).
 
Les produits contrefaits représentent un risque important. Les normes sanitaires de certains produits sensibles comme les parfums, l’horlogerie, les jouets ou les articles de sport ne seraient pas respectées la plupart du temps dans le cadre des contrefaçons. 
  
Lu sur Le Figaro

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Ce que la nouvelle loi sur la contrefaçon va changer concrètement pour les consommateursCes contrefaçons de produits courants qu'on ne soupçonne pasLe vrai prix de la contrefaçon : 10% des ventes et des centaines de milliers d’emplois, un poids énorme pour le secteur européen de la mode Contrebande et contrefaçon : des ravages insoupçonnés

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !