Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

Victimes indirectes

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

En cause, notamment, la saturation du système de soins, le stress et le fait d'être à domicile et non au bureau.

Le nombre d’arrêts cardiaques a doublé en région parisienne​ au pic de l'épidémie de Covid-19, selon une étude parue dans la revue The Lancet Public Health.

Les chercheurs du Centre de Recherche Cardiovasculaire de Paris (Inserm/Université de Paris) ont noté, en se basant sur le registre francilien, qu'alors que le nombre d'arrêts cardiaques était stable depuis neuf ans dans Paris et sa banlieue (6,8 millions d’habitants), il a doublé lors des six premières semaines du confinement (du 17 mars au 26 avril). Dans le même temps, le taux de survie à l'arrivée à l'hôpital a été divisé par deux : il est passé de 22,8% en temps normal à 12,8% sur la période étudiée.

"Le profil des patients est le même que d’habitude [2/3 d’hommes, autour de 69 ans]", a indiqué à l’AFP Eloi Marijon, qui a mené l’étude avec sa collègue Nicole Karam, en collaboration avec Daniel Jost (Brigade des sapeurs-pompiers de Paris). La grande différence avec une période normale est que plus de 90 % des arrêts ont eu lieu à domicile, où les témoins - le plus souvent la famille - pratiquaient beaucoup moins un massage cardiaque que les collègues en entreprise, dont certains sont formés aux premier secours. En outre, du fait de l'épidémie en cours, les secours étaient souvent plus longs à arriver malgré les routes vides.

Un tiers environ du surplus de décès observé est directement associé au Covid-19, selon les chercheurs. Pour expliquer les autres deux tiers, plusieurs hypothèses sont avancées (saturation du système de soins, médecine de ville peu ou pas accessible, stress…). "Cette augmentation de l’incidence des arrêts cardiaques extra-hospitaliers met en évidence les décès collatéraux, non pris en compte dans les statistiques de décès de Covid-19", soulignent les auteurs pour qui cela devrait être pris en compte à l’avenir dans les stratégies de santé publique.

20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !