Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Reuters
Dylann Roof, 21 ans, a tué neuf personnes

Le choc des mots, le poids des photos

Charleston : le manifeste et des photos qui montrent les intentions racistes du tueur

Le débat sur le drapeau confédéré, symbole durable de la fierté et de l’héritage du Sud pour ses partisans, celui du racisme et de la théorie de la suprématie blanche pour ses détracteurs, est relancé depuis la tuerie raciste dans la ville historique et touristique de Charleston mercredi 17 juin.

Le FBI a indiqué samedi procéder à des investigations après la découverte d'un site Internet troublant, sur lequel les enquêteurs ont découvert un manifeste raciste et des 

photos montrant Dylann Roof, le tueur présumé de l'église afro-américaine de Charleston, en Caroline du SudLe jeune homme blanc de 21 ans est poursuivi pour neuf assassinats, neuf personnes de couleur noire.

L'authenticité des photos, qui le montrent posant avec une arme ou devant un musée consacré aux forces sudistes de la guerre de Sécession, est en cours de vérification, a fait savoir le FBI dans un communiqué. Le texte posté sur le site affirme la supériorité des Blancs, estime qu'ils n'ont aucune raison de se sentir coupables du traitement subi par les Noirs et fournit une "explication" à un acte qui n'est pas spécifié.

"Je n'ai pas le choix [...] J'ai choisi Charleston parce que c'est la ville la plus historique de mon Etat et qu'elle a eu à une époque le plus fort taux de Noirs par rapport aux Blancs du pays. [...] Quelqu'un doit avoir le courage de le faire savoir au monde et je crois que ce doit être moi", ajoute l'auteur. "On nous dit d'accepter ce qui nous arrive à cause des erreurs de nos ancêtres, mais tout est fondé sur des mensonges historiques, des exagérations et des mythes", peut-on encore lire.

Les photos montrent un gros plan sur un pistolet de calibre 45, le type d'arme utilisé lors de la tuerie de l'Emanuel African Methodist Church. On voit également une série de photos de Dylann Roof. Sur l'un des clichés, il tient une arme et un petit drapeau confédéré. On le voit également accroupi sur une plage, entouré de symboles suprémacistes tracés sur le sable. 

A LIRE AUSSI : Tueur isolé ou massacre terrroiste : ce qui s ecahce derrière les mots qu'on emploie

En outre, une polémique enfle autour de l'utilisation du drapeau confédéré par le tueur. Une pétition nationale a rassemblé plus de 370.000 signatures sur le site MoveOn.org, dénonçant ce drapeau comme un "symbole de la rébellion et du racisme" et appelant à "de meilleurs Etats-Unis d'Amérique". Pour le président Barack Obama, cité par son porte-parole Eric Schultz, "le drapeau confédéré appartient au musée". Mitt Romney, ancien candidat républicain à la Maison Blanche, a, de son côté, tweeté "Descendez le drapeau confédéré du parlement de Caroline du Sud. Pour beaucoup, c'est un symbole de la haine raciale. Retirez-le maintenant, en hommage aux victimes de #Charleston."

 

Lu sur BFM TV.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !