Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
©

Placement de produits

Ces publicités à peine dissimulées sur Doctissimo

Comment les laboratoires recrutent-ils des clients sur les forums ?

Les forums de Doctissimo sont très bien référencés sur Internet, et leur trafic aiguise les convoitises des laboratoires. Mais il est interdit d'y vanter des produits et d'y insérer des liens vers des sites commerciaux. Qu'à cela ne tienne, une enquête des étudiants en journalisme de Sciences Po explique comment de la publicité est malgré tout dissimulée sur les forums :

"Doctissimo propose une autre méthode, plus discrète : l’achat d’espaces sur les « forums » afin d’y laisser des annonces un peu particulières. Il s’agit de “déguiser” ce message en appel à volontaires pour des tests en tous genres : suivre un nouveau programme minceur en 5 jours, vérifier les effets d’une nouvelle pilule miracle, etc. En apparence, de simples tests de produits, en réalité, un moyen efficace pour recruter de nouveaux clients."

Concrètement, ces messages proposent de tester pendant quelques jours des produits, en général assez chers, avant de les acheter par la suite. Le bonus est double pour les vendeurs, car il y a de bonnes chances pour que les consommateurs viennent ensuite commenter leur cure sur le même forum. Et inciter ainsi d'autres personnes à sauter le pas. 

Les laboratoires peuvent même acheter directement des sujets de forums pour placer leurs produits. Quant à Doctissimo, il joue les entremetteurs en fournissant une adresse mail "@doctissimo.fr" aux vendeurs, ce qui est de nature à rassurer les consommateurs potentiels. En revanche, le coût des prestations facturées par Doctissimo est inconnu.

 

Lu sur Doctisemaine, un blog des Etudiants de l'école de journalisme de Sciences Po

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !