Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Plusieurs associations demandaient le report de l'évacuation.

Feu vert

Calais : la justice autorise l'évacuation des migrants dans la partie sud de la "jungle"

La préfecture du Pas-de-Calais assure que les forces de l'ordre ne devraient pas être mobilisées dans les semaines à venir.

La justice a décidé d'autoriser ce jeudi l'évacuation de la partie sud du camp de migrants de Calais, aussi désigné comme "la jungle". Au terme de 48 heures d'incertitude, le tribunal administratif de Lille a finalement confirmé l'arrêté de la préfecture du Pas-de-Calais, et rejeté le recours des associations qui demandaient le report de l'évacuation.

D'après les informations de la chaîne iTélé, le démantèlement ne devrait pas viser les lieux de culte, ni les écoles ou le théâtre qui se situent dans cette zone du camp de migrants. Citée par France TV Info, la préfecture du Pas-de-Calais assure que les forces de l'ordre ne devraient pas être mobilisées dans les semaines à venir. 

"Tout est validé", a précisé une source judiciaire. Les autorités locales avaient ordonné l'évacuation de la zone sud de ce bidonville avant mardi soir, sous peine de recourir à la force, mais la justice, saisie sur ce sujet sensible, s'était donné un délai pour statuer.

>>>> à lire aussi : Crise des migrants : de Calais au Danemark, l'Europe empêtrée dans le pourrissement accéléré de la situation 

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !