Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
©Reuters

Damned !

Brexit : Le Labour met des bâtons dans les roues de Theresa May

Le parti de Jeremy Corbyn, qui s'est refait une santé lors de la dernière élection législatives met désormais la pression sur le gouvernement en pleine négociation sur le Brexit.

Si les négociations vont bon train et connaissent bien des embûches entre Royaume-Uni et Union européenne, ce n'est guère mieux en interne. Le principal parti d'opposition, le Labour, a fait savoir mardi 5 septembre qu'il ne pouvait voter l'actuel projet de Brexit présenté le jeudi suivant car il redistribuait les prérogatives jusque-là tenues par l'Union européenne de façon inappropriée. Selon le Labour, trop de pouvoir serait remis entre les mains des ministres aux dépens de ma Chambre des Communes.

Et d'accuser le gouvernement d'en profiter pour durcir les conditions sociales et de s'en prendre aux salariés. Le parti de gauche demande donc des amendements ou promets de saboter la loi.

Le gouvernement est donc dans une position délicate : avec une opposition tenace et non déstabilisée par le Brexit (son chef Jeremy Corbyn ne s'est pas "compromis" dans le camp Remain), elle va devoir compter sur le soutien de son allié pour avoir une majorité, le parti des unionistes nord-irlandais DUP. Le mois à venir va être décisif pour Theresa May…

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !