Blue Origin : Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, s’envole dans l’espace ce mardi après Richard Branson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Jeff Bezos s'exprime sur le projet Blue Moon, un véhicule d'atterrissage lunaire pour la Lune, lors d'un événement Blue Origin à Washington, le 9 mai 2019.
Jeff Bezos s'exprime sur le projet Blue Moon, un véhicule d'atterrissage lunaire pour la Lune, lors d'un événement Blue Origin à Washington, le 9 mai 2019.
©SAUL LOEB / AFP

Tourisme spatial

Blue Origin : Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, s’envole dans l’espace ce mardi après Richard Branson

L'homme le plus riche au monde, Jeff Bezos, va à son tour s'envoler brièvement vers l'espace ce mardi pour le premier vol habité de son entreprise Blue Origin.

Jeff Bezos s'apprête à rejoindre le club des astronautes. Il va participer au premier vol habité de son entreprise Blue Origin. Cette mission intervient neuf jours après le vol réussi dans l’espace du fondateur de Virgin Galactic, Richard Branson.

La fusée New Shepard de Blue Origin atteindra une plus haute altitude que le vaisseau de Virgin Galactic.

En 2000, Jeff Bezos crée Blue Origin avec pour objectif le projet de bâtir des colonies spatiales flottantes, dotées de gravité artificielle et où des millions de gens pourraient travailler et vivre.

Aujourd'hui l'entreprise développe une fusée orbitale à forte poussée nommée New Glenn, mais également un module d'alunissage dans l'espoir de décrocher un contrat avec la NASA et son programme Artemis.

New Shepard décollera donc ce mardi à 8h ( à 15h en France) depuis un site isolé dans le désert occidental du Texas. L'évènement sera retransmis en direct sur BlueOrigin.com.

Jeff Bezos est accompagné dans ce vol par son frère Mark ainsi que la pionnière de l'aviation Wally Funk, 82 ans, et le premier client payant de Blue Origin, un Néerlandais de 18 ans, Olivier Daemen, qui deviendront respectivement l'astronaute la plus âgée et le plus jeune de l'Histoire.

Après son décollage, New Shepard va accélerer vers l'espace à des vitesses dépassant Mach 3 à l'aide d'un moteur fonctionnant à l'hydrogène et à l'oxygène liquides, sans émissions de carbone. La capsule se séparera ensuite de son propulseur, et les néo-astronautes pourront détacher leur ceinture pour faire l'expérience de l'apesanteur.

L'équipage passera ainsi quelques minutes à 106 km d'altitude soit six kilomètres au-delà de la ligne Karman, la limite reconnue internationalement entre l'atmosphère terrestre et l'espace.

Le propulseur reviendra enfin de manière autonome vers une aire d'atterrissage au nord du site de lancement, tandis que la capsule effectuera une chute libre avant de déployer trois parachutes géants, puis un rétropropulseur, et d'atterrir délicatement dans le désert texan.

Une porte-parole de Blue Origin a déclaré à l'AFP que deux vols supplémentaires étaient prévus cette année, et que l'objectif était d'en avoir « bien plus » en 2022.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !