Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: Reuters
Heurts à Albi lundi soir

Suite

Barrage de Sivens : la famille de Rémi Fraisse va porter plainte

Selon les premiers résultats d'autopsie dévoilés lundi par le procureur, "la plaie importante située en haut du dos a été causée, selon toute vraisemblance, par une explosion".

La famille de Rémi Fraisse, le manifestant de 21 ans mort sur le site du barrage de Sivens dans le Tarn est toujours sous le choc. Le père du jeune homme a expliqué lundi qu'il ne comprenait pas comment ce drame a pu survenir. En colère contre les forces de l'ordre présentes lors de la mort du manifestant, la famille va porter plainte ce mardi pour homicide volontaire commis "par une ou plusieurs personnes dépositaires de l'autorité publique".

Lundi, les premiers éléments de l'autopsie ont été dévoilés par Claude Dérens, le procureur. Selon le rapport, "la plaie importante située en haut du dos a été causée, selon toute vraisemblance, par une explosion. (...) On ne peut pas aujourd'hui exclure que l'explosion importante aurait pu être causée par une grenade, puisque (...) une grenade semble avoir été lancée depuis la redoute dans laquelle les gendarmes s'étaient retranchés" a-t-il dit sur RTL.

Le corps de Rémi subira de nouveaux examens. Lundi dans plusieurs villes de France, des rassemblements ont eu lieu à la mémoire du jeune manifestant. Des heurts ont éclaté à Nantes mais aussi à Albi après la manifestation. Certains manifestants cagoulés ont en effet jeté des pavés sur les CRS qui ont répliqué en lançant des gaz lacrymogènes. Le calme était revenu vers 19h00, après plus de deux heures d'un face à face tendu.

Lundi soir, Bernard Cazeneuve a condamné dans un communiqué les violences et "débordements qui sont intervenus ce soir, à Nantes notamment". De nombreuses personnalités dont Delphine Batho, Cécile Duflot ou encore José Bové ont demandé l'abandon pur et simple du projet de barrage de Sivens.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !