Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

Moins pire que prévu

Espagne : les banques auront besoin de 62 milliards d'euros dans le pire des cas

Un chiffre bien inférieur aux 100 milliards d'euros proposés par la zone euro.

Les autorités espagnoles ont dévoilé ce jeudi les résultats des audits indépendants menés sur le secteur bancaire du pays, qui ont calculé des besoins en capitaux allant jusqu'à 62 milliards d'euros, un chiffre bien inférieur aux 100 milliards proposés par la zone euro. L'Eurogroupe s'est mis d'accord le 9 juin sur un plan de sauvetage des banques espagnoles pour un montant maximum de 100 milliards d'euros.

Deux cabinets indépendants, l'américain Oliver Wyman et l'allemand Roland Berger, avaient été choisis pour mener un audit complet du secteur bancaire espagnol, fragilisé depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008, ce qui permettra de chiffrer précisément la demande d'aide de l'Espagne.

Deux scénarios ont été envisagés, l'un de base et l'autre plus dur. Le cabinet Oliver Wyman a estimé un besoin de 16 à 25 milliards d'euros dans le scénario de base, puis de 51 à 62 dans le scénario le plus dur. Le cabinet Roland Berger a de son côté chiffré cette aide à 25,6 milliards et 51,8 milliards selon les scénarios.

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !