Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Accusée

Attaque à Berlin : Angela Merkel est dans le radar de l'AfD

"Ce sont les morts de Merkel.", a déclaré Marcus Pretzell, l'un des leaders du parti de droite radicale.

Un camion a foncé dans la foule lundi soir sur un marché de Noël de Berlin. Dans sa course folle, le 44 tonnes a renversé des barrières avant de rouler sur 60 à 80 mètres. Il a tué 12 personnes et en a blessé 48, selon le premier bilan communiqué par la police sur Twitter. La police allemande a confirmé que le chauffeur a foncé "intentionnellement" sur la foule. 

 

A LIRE AUSSI - Attentat de Berlin : quand les réfugiés syriens, en Allemagne, trouvaient les mosquées locales beaucoup trop radicales

L'enquête a été confiée au parquet fédéral compétent en Allemagne pour les affaires de terrorisme. Le ministère allemand a confirmé dans la mâtinée qu'il s'agit d'un "attentat". La police a arrêté l'auteur de l'attaque lundi soir. Selon le quotidien allemand Bild, il s'agit d'un homme de 23 ans, Naved B., originaire du Pakistan. Le groupe de radio-télévision Rundfunk Berlin-Brandenburg (RBB) rapporte également qu'il était entré en Allemagne le 31 décembre 2015 via Passau, une ville frontalière avec l’Autriche.

"Ce sont les morts de Merkel"
 
Alors que chancelière allemande Angela Merkel est "en deuil", selon les propos rapportés par son porte-parole, les populistes de l'AfD n'attendent pas pour l'accuser. 
"Ceux qui commettent ces attaques prêchent la haine. Nous ne voulons plus d'eux. Quand l'État allemand va-t-il riposter ? Quand cessera cette hypocrisie ? Ce sont les morts de Merkel." a déclaré Marcus Pretzell, l'un des leaders du parti populiste AfD. Le parti de droite radicale mène campagne depuis des mois contre la politique migratoire de la chancelière, accusée de mettre en danger l'Allemagne. 
Après ce terrible drame, l'Alternative für Deutschland semble décidée à redoubler de violence. "Merkel et Cie plaident pour une liberté sans frontière. Celle-ci est apparemment aussi utilisée par les criminels et les terroristes", a commenté la chef de file de l'AfD Frauke Petry en accusant la chancelière d'être "co-responsable" du drame. "Les autorités parlent toujours de cas isolés sans prendre les mesures nécessaires", ajoute-t-elle. Son message est signé de deux mots : "tristesse et colère".
 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !