Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Mila exclusion vidéo réseaux sociaux menaces de mort
©DR / Capture d'écran / Instagram

La colère et la détresse d'un père pour protéger sa fille

Après l’exclusion de Mila de son lycée militaire, son père écrit une lettre au proviseur de l’établissement

La rédaction du Point publie une lettre du père de Mila. Ce courrier est adressé au proviseur du lycée militaire qui a décidé d’exclure sa fille. Mila se retrouve à nouveau sans solution pour la suite de ses études.

Le père de Mila a décidé d’écrire au proviseur de son lycée militaire, à la suite de l'exclusion de sa fille. Selon des informations du Point, qui publie ce courrier en exclusivité, Mila n'ira plus à l'école. Le colonel qui dirige l'établissement militaire qui avait consenti à l'« accueillir » en février a décidé de l’exclure.

Mila avait déjà été contrainte de quitter un précédent lycée en raison des menaces de mort dont elle était la cible, suite à une vidéo dans laquelle elle s'est exprimée sur l'islam en janvier dernier.

Ce nouveau renvoi pour non-respect des consignes serait lié à une autre séquence vidéo, à un « live » réalisé par Mila avec quelques amis, il y a quelques jours, sur les réseaux sociaux. Mila aurait cité le nom de l'internat où elle résidait, depuis quelques mois, la semaine.

Suite à cette exclusion, Mila n'ira donc plus à l'école. Mila est privée à nouveau du droit à l’éducation.

La rédaction du Point a pu se procurer la « lettre aux lâches » du père de Mila, adressée au proviseur du lycée militaire où sa fille n'ira plus. Le Point a décidé de reproduire intégralement cette lettre.

Le père de la jeune femme est « effondré par autant de lâcheté et de démission » :

« On s'est débarrassé de Mila au premier prétexte trouvé […]. Si même l'armée ne peut pas la protéger et lui permettre de poursuivre sa scolarité, que pouvons-nous faire, nous, ses parents ? Ce constat est pour nous un film d'horreur ».

Le père de Mila se confie dans ce courrier sur sa détresse face à cette situation :

« Depuis des mois, je dois me taire, je dois courber l'échine pour protéger ma famille et permettre à Mila de rester à l'école. En janvier dernier, Mila, qui en avait assez de se faire insulter au nom d'Allah, a répliqué ; depuis, une partie de la population s'est acharnée sur elle, une autre partie a fait comme depuis 30 ans, elle a appliqué le « oui, mais ». Un certain nombre de républicains, heureusement, nous soutiennent au quotidien, car sans eux nous serions au fond du trou […] L'internat militaire dans lequel Mila a finalement été accueillie bon gré mal gré lui a imposé depuis le début une ligne de conduite impossible à tenir. L'ancien colonel en responsabilité nous avait expliqué que la présence de Mila sur le site représentait un risque pour les autres élèves ; sachant que sa présence ne resterait pas longtemps secrète, il souhaitait que Mila ne communique plus sur les réseaux sociaux […] Depuis le début, à chaque publication de Mila sur les réseaux, même insignifiante, nous avions le plaisir d'être appelés par le colonel pour nous faire la morale et le Capitaine responsable de l'internat a dit à plusieurs reprises à Mila que ses parents étaient irresponsables de la laisser encore communiquer sur les réseaux sociaux. Les responsables savaient tous que beaucoup d'élèves avaient communiqué sur la présence de Mila au sein de cet établissement mais malgré tout, notre fille a fait l'objet d'une pression incroyable, et elle s'est petit à petit crispée au point que sa vie dans cet établissement est devenue une contrainte. […] Voilà comment on s'est débarrassé de Mila au premier prétexte trouvé. Voilà qu'une victime de menaces de mort se voit exclue de son lycée en France en 2020 pour avoir commis le crime de mentionner son nom dans une conversation privée épiée par des militaires qui ne veulent plus assumer le risque de l'accueillir et de la protéger. Ce constat est pour nous un film d'horreur. Si l'armée ne peut pas protéger Mila et lui permettre de poursuivre sa scolarité, que pourrions-nous faire, nous ses parents, pour la protéger ? […] Mila est partie vers de nouveaux horizons pour sa protection mais elle sera continuellement en danger et elle ne se soumettra jamais, contrairement à vous, colonel, et à tant d'autres ».

Pour retrouver l’intégralité de la lettre du père de Mila publiée par Le Point, cliquez ICI

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !