Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Tim Cook a annoncé la fermeture de vingt magasins
©Reuters

Crise... ou pas

Apple : Tim Cook veut fermer 20 magasins dans le monde

Ce mardi, lors de la conférence technologique de Goldman Sachs, le patron d'Apple, Tim Cook, a annoncé que la marque à la pomme comptait fermer 20 magasins pour en ouvrir 30 plus grands.

Apple a un problème de riche. Ses magasins de vente sont trop fréquentés. Ils font donc face à une énorme demande. Pour résoudre ces problèmes, Tim Cook a décidé de supprimer vingt Apple Store à travers le monde ! C'est en tout cas ce qu'a annoncé le patron de la marque à la pomme lors de la conférence technologique de Goldman Sachs ce mardi. Mais d'inquiétude à avoir cependant pour la firme de Cupertino. En effet, ces magasins seront seulement transférés vers des emplacements plus grands, afin de mieux satisfaire le public. En effet, selon Tim Cook, 10 millions de personnes entrent chaque semaine dans les plus de 400 magasins Apple dans le monde.

Preuve de sa bonne santé financière, la marque à la pomme a indiqué aussi que trente autres Apple Store allaient ouvrir dans le monde. Le prochain devrait être en Turquie, une première pour ce pays. Alors que le marché spécule sur le lancement d'une version moins coûteuse de l'iPhone, Tim Cook a indiqué n'avoir pas l'intention de faire un produit "pas cher" qui ne répondrait pas aux normes élevées du groupe, mais était conscient que certains consommateurs ne pouvaient pas s'offrir ses produits. Il a aussi affirmé qu'Apple avait toujours "la capacité d'innover (...) et de créer de la magie", après la mort de son prédécesseur Steve Jobs, et alors que la concurrence de groupes comme Samsung se fait plus intense. Les dernières rumeurs en date font état du prochain lancement d'une iWatch : un projet de montre 2.0. A suivre.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !