Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©Reuters

Grise mine

Apple : le titre au plus bas depuis près d'un an, Tim Cook fragilisé

Les marchés sanctionnent la publication de prévisions décevantes, malgré des ventes record en 2012.

La situation est paradoxale. Apple n'a jamais gagné autant d'argent, et pourtant la marque à la pomme déçoit. Malgré des résultats record en 2012, le titre de la firme de Cuppertino a plongé en Bourse jeudi, au lendemain de la publication de résultats trimestriels qui font craindre au marché un ralentissement de sa croissance. A 14h42 GMT, le titre plongeait de 12,05% à 452,07 dollars, son plus bas niveau depuis près d'un an. Il faut remonter au 27 janvier 2012 pour trouver un cours de clôture inférieur, à 447,28 dollars.

La marque a vendu 47,8 millions d’iPhone, 22,9 millions d’iPad en trois mois, pour un chiffre d’affaires de 54,5 milliards de dollars, contre 46,3 milliards un an plus tôt. En revanche, son bénéfice est quasiment stable à 13,1 milliards de dollars, ce qui traduit une érosion de sa rentabilité. De plus, Apple a inquiété en disant tabler sur un chiffre d'affaires de "seulement" 41 à 43 milliards de dollars pour le trimestre en cours, une prévision nettement inférieure aux attentes des analystes qui espéraient 45,6 milliards.

"Le plus important pour nous, c'est que les consommateurs aiment nos produits", a assuré Tim Cook, le successeur de l'emblématique Steve Jobs, mort en octobre 2011. En interne, le nouveau patron d'Apple apparaît fragilisé. "Apple aujourd'hui, c'est la Yougoslavie après la mort de Tito", confie un fin connaisseur de la marque à la pomme. "Il est parfois impossible d'organiser une réunion avec deux dirigeants d'Apple sur un sujet qui leur est commun, tant l'animosité entre certains d'entre eux est forte", raconte cette source aux Echos. 

Par ailleurs le peu d'innovation depuis sa nomination (un iPad réduit) et les pénuries importantes d'iPhone 5 en Europe ont fortement contribué à ébranler la stature de Tim Cook. Pire : le dernier joujou d'Apple a même été vendu avec des défauts : problèmes avec l'application Maps, difficultés à rejoindre la 3G etc.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !