Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©

Immigration

L'Allemagne pas si attirante

Le marché du travail allemand s'ouvre enfin aux pays de l'Est ayant rejoint l'UE en 2004. Pour autant, la vague migratoire n'aura pas lieu, selon le Frankfurter Zeitung.

L'Allemagne et l'Autriche ont repoussé l'échéance jusqu'au 1er mai 2011 par crainte de voir déferler sur leurs territoires des milliers de travailleurs polonais, tchèques ou hongrois. Les deux pays ouvrent ce dimanche leurs frontières aux travailleurs de 8 pays d'Europe centrale et orientale ayant rejoint l'UE en 2004, mais l'immigration massive tant redoutée ne devrait pas avoir lieu, selon le Frankfurter Zeitung.

Mieux, les entreprises allemandes vont devoir aller séduire les travailleurs étrangers qu'elles convoitent étant donnée la pénurie de main d'œuvre dans certains secteurs de l'économie (bâtiment, sidérurgie, hôtellerie...). Des bourses, des cours d'allemand et des facilités administratives sont ainsi proposés aux travailleurs qualifiés est-européens désirant s'expatrier, mais la plupart sont déjà partis dans d'autres pays de l'UE qui s'étaient ouverts à leurs compétences dès 2004. Les autres pourraient ne pas vouloir sortir de leurs propres frontières car le taux de chômage des pays de l'Est n'est plus aujourd'hui ce qu'il était il y a quelques années.

Berlin s'attend toutefois à accueillir 100 000 travailleurs est-européens par an. Ils sont déjà 600 000 dans le pays.

Lu sur Presseurop

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !