Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Allemagne : quand une femme portant le voile intégral fait l'éloge du djihad en direct lors d'un talk-show
©Capture d'écran Youtube

Scandale

Allemagne : quand une femme portant le voile intégral fait l'éloge du djihad en direct lors d'un talk-show

"Une jeune femme qui se sent exclue de la société peut voir la Syrie comme une terre promise, comme la seule issue", a-t-elle estimé.

Sur le plateau de l'émission présentée dimanche 6 novembre par la journaliste Anne Will, une jeune femme nommée Nora Illi s'est exprimée en voile intégral dans le cadre d'un débat consacré à la radicalisation des jeunes par l’islam. Étaient également présents un député de la CDU, le père d’une jeune fille partie en Syrie dans les rangs de l'Etat islamique, ainsi qu'un imam. 

Lors de son intervention, la jeune femme a notamment tenu des propos ambigus sur le djihad et la place des femmes dans l’islam : "Par exemple, une jeune femme qui se sent exclue de la société peut voir la Syrie comme une terre promise, comme la seule issue", a-t-elle déclaré. Ces propos ont été rapidement condamnés par ses interlocuteurs sur le plateau, et par les téléspectateurs qui réagissaient sur les réseaux sociaux. 

"Si une femme en niqab peut être présentée comme une représentante des femmes, je crains que la prochaine fois nous voyons le président syrien Assad se poser en défenseur des droits de l’homme à la télé allemande", a notamment rétorqué le secrétaire général de la CDU. 

La chaine de télévision local NDR, qui a produit l’émission, a justifié son choix d’inviter Nora Illi, estimant que "ses propos polémiques sur le départ de jeunes gens en Syrie avaient été clairement exprimés et débattus". 

>>>> À lire aussi : Condition des femmes : Daech connaît-il vraiment le Coran ?

 

Lu sur The Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !