Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Algérie : la candidature de Bouteflika a sa réélection est de plus en plus probable
©

Et de 5 !

Algérie : la candidature de Bouteflika a sa réélection est de plus en plus probable

A l'approche des élections présidentielles algériennes, la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à sa ré-élection semble presque certaine.

Abdelaziz Bouteflika pourrait briguer un cinquième mandat à la tête de l'Etat algérien. A neuf mois des présidentielles, analystes internationaux et diplomates estiment qu'il est désormais plus que probable que l'actuel Président algérien soit candidat à sa ré-élection. Interrogé par l'AFP, un diplomate étranger en poste à Alger affirmait qu'un cinquième mandat du chef de l'Etat était "une quasi-certitude". 

Depuis le mois d'avril dernier, sa famille politique -le Front de libération nationale- et leur principal allié - le Rassemblement national démocratique- multiplient les appels en ce sens. Peu de temps après, d'autres partis politiques et syndicats ce sont joint à eux, appelant A. Bouteflika a "poursuivre sa mission". Si bien, que Mohamed Hennad -professeur de sciences politiques à l'Université d'Alger- déclarait à l'AFP qu'il n'y a désormais plus que deux cas de figure dans lesquels le Président sortant ne se représenterait pas : s'il "se retire -hypothèse improbable (...)- ou s'il est déclaré inapte avant le scrutin, chose impensable pour le moment".

Lors des dernières élections en 2014, l'actuel chef d'Etat n'avait annoncé sa cadidature que deux mois avant le scrutin. Si l'état de santé d'Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, fait l'objet de nombreuses spéculations depuis son AVC en 2013 et que ses apparitions en public sont extrèmement rares -en février dernier il est apparût après deux ans "d'absence"-  face à une opposition éclatée et sans contre-pouvoir à la tête de l'Etat, sa ré-élection ne fait aucun doute. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !