Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Jour J

Affaire Vincent Lambert : la CEDH confirme la décision du Conseil d'Etat en faveur de l'arrêt des soins

La décision a été prise ce vendredi vers 11h00 par les juges de Strasbourg (12 voix contre 5) qui ont affirmé "qu'il n'y avait pas de violation de droit à la vie".

"Nous ne baisserons pas les bras. Nous allons nous battre pour Vincent" disait la mère de Vincent Lambert ce vendredi matin sur BFMTV. Elle espérait que la Cour européenne des droits de l'Homme tranche en sa faveur. Mais finalement, elle lui a donné tort. En effet, les juges ont confirmé la décision du Conseil d'Etat demandant l'arrêt des soins de Vincent Lambert. Cette décision valide en tout la loi Leonetti.

Depuis 2008, Vincent Lambert est hospitalisé dans une unité de soins palliatifs au CHU de Reims, où il est nourri et hydraté artificiellement. Il y a quelques mois, le Conseil d'Etat avait donc pris une décision en faveur de l'arrêt des soins. La famille du tétraplégique, plongé dans un état végétatif s'était alors déchirée et les parents avaient porté l'affaire devant la CEDH.

Il n'y a donc aujourd'hui plus d'obstacle à la mise en oeuvre de l'arrêt du Conseil d'Etat. L'expertise médicale réalisée à sa demande avait estimé qu'il était dans un état végétatif irréversible. Pour lui, son maintien artificiel en vie relevait d'une "obstination déraisonnable".

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !