Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Resat Dibrani, le père de Leonarda a indiqué à l'AFP que sa fille et certains autres membres sa famille se trouvaient en Croatie
©Reuters

Au revoir

Affaire Leonarda : la jeune fille n'est "pas la bienvenue en France", le gouvernement sera "intraitable"

Jean-Marie Le Guen a affirmé ce mardi à l'Assemblée que cette famille ne devait pas revenir en France.

Jean-Marie Le Guen n'a pas mâché ses mots à l'égard de la famille Dibrani. L'affaire Leonarda ne doit pas resurgir en France. le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement a en tout cas fait preuve de fermeté sur la question ce mardi après-midi à l'Assemblée nationale. "Le gouvernement sera intraitable sur la situation de cette famille, qui a été éloignée légalement et qui doit le savoir n'est pas la bienvenue en France" a-t-il indiqué.

Tout sera fait pour éviter le retour de cette lycéenne expulsée de France l'année dernière. "Il est hors de question que cette famille mobilise davantage les pouvoirs publics et les finances publiques de l'Etat. Quand bien même certains membres de la famille Dibrani se verraient délivrer un passeport croate, cela ne leur donne pas pour autant droit au séjour en France" a-t-il expliqué.

Car il y a quelques jours, Resat Dibrani, le père de Leonarda a indiqué à l'AFP que sa fille et certains autres membres sa famille se trouvaient en Croatie et qu'ils allaient obtenir un passeport croate, synonyme de droit de passage dans les pays européens et de possible retour en France. "Les autorités françaises feront preuve de toute la sévérité nécessaire dans l'appréciation. (...) A ce stade, je tiens à rappeler que pendant leur demande d'asile ici en France, jamais les Dibrani n'avaient revendiqué de nationalité croate" a souligné Jean-Marie Le Guen.

"M. Dibrani avait indiqué avoir produit un faux pour induire en erreur les autorités françaises. Tous ces éléments sont constitutifs de fraude. Et le gouvernement entend être intraitable avec les fraudeurs" a-t-il martelé. 

 

lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !