Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©JIM WATSON / AFP

Don't you dare

A l'ONU, les Etats-Unis menacent de "détruire complètement" le régime nord-coréen en cas de guerre

Après un nouveau tir de missile de Pyongyang, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence ce mercredi.

Washington montre ses muscles après le dernier tir de missile intercontinental de la Corée du Nord. "Si la guerre vient, ne vous y trompez pas : le régime nord-coréen sera détruit complètement", a menacé l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, ce mercredi, lors d'une réunion du Conseil de sécurité convoquée en urgence sur le dossier nord-coréen. Par ailleurs, les Etats-Unis ont plaidé pour que la Chine cesse toute livraison de pétrole à Pyongyang.

Lors d’une conversation téléphonique, Donald Trump a demandé au président chinois Xi Jinping d’utiliser "tous les leviers disponibles pour convaincre la Corée du Nord d’abandonner ses provocations" a souligné la Maison Blanche dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, le président américain s’était montré aussi menaçant que laconique concernant le tir, déclarant simplement "on va s’en occuper".

D’autres responsables internationaux ont évoqué le sujet. Mercredi soir, peu avant la réunion à l'ONU, Emmanuel Macron avait appelé la Chine et la Russie à prendre des sanctions contre la Corée du Nord. Par l’intermédiaire de son ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia, Moscou a concédé que le tir était une "provocation" mais a jugé toutefois qu'il "n'y a pas de solution militaire" à cette crise.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !