Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Un record historique

137 000 migrants ont été débarqués en Europe par voie maritime au premier semestre 2015

"L'Europe est confrontée à une crise des réfugiés par voie maritime qui atteint des proportions historiques" indiqué le rapport du Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés.

Ils seraient 137 000 à avoir traversé la Méditerranée pour rejoindre l'Europe clandestinement au premier semestre 2015. Un chiffre en hausse de 83% selon le rapport publié ce mercredi par Antonio Guterres, le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR). "L'Europe est confrontée à une crise des réfugiés par voie maritime qui atteint des proportions historiques"  indique le rapport, précisant que ces migrants "qui arrivent par voie maritime en Europe sont des réfugiés, qui cherchent une protection contre la guerre et les persécutions".

Le HCR estime également qu'il ne s'agit que d'un premier bilan et que les chiffres pourraient considérablement augmenter au cours des mois à venir. Il indique à titre d'exemple que le nombre de migrants voguant en Méditerranée vers l'Europe était de 75 000 au premier semestre 2014, puis de 219 000 en fin d'année. Un tiers des migrants débarqués en Grèce et en Italie ces 6 derniers mois seraient syriens, tandis que 12% seraient afghans.

Mais les conditions de fuite sont déplorables et ils sont nombreux à avoir péri en mer. En effet, 1 867 personnes auraient trouvé la mort lors de leur périple, dont 1 308 seulement en avril 2015. "Avec la bonne politique, soutenue par une réponse opérationnelle effective, il est possible de sauver plus de vies en mer" indique le HCR, précisant qu'il faut rester "vigilant".Celui-ci explique également que l'Italie a enregistré 67 500 arrivées au premier semestre 2015, contre 68 000 pour la Grèce. Des chiffres en hausse puisque les côtes grecques n'avaient accueilli que 43 500 migrants à la même période en 2014.

Lu sur France Tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !