Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
©MICHEL EULER / POOL / AFP

Deuil

"Muette depuis six mois", Bernadette Chirac serait "très fatiguée"

L'hommage populaire à Jacques Chirac aux Invalides a eu lieu ce dimanche sans sa femme.

L'hommage populaire à Jacques Chirac aux Invalides a eu lieu ce dimanche 29 septembre. Une cérémonie inter-religieuse a ouvert l'après-midi en présence du grand rabbin Haïm Korsia, l'évêque de Guadeloupe Jean-Yves Riocreux et le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. Dans l'assistance, des proches de l'ancien président, mais une grande absente : sa femme Bernadette, 85 ans, dont la dernière sortie publique remonte au 8 juin 2018. Elle était alors apparue affaiblie à l'inauguration de l'avenue Jacques et Bernadette Chirac à Brive-la-Gaillarde.

Si elle était absente ce dimanche, c'est qu'elle est "très fatiguée", a glissé au Figaro son amie et ancienne conseillère en communication Anne Barrère. Dans Le Parisien, un proche abonde : "elle n'est plus la femme que vous avez connue". Les proches du clan "la décrivent muette, réfugiée dans la paix du silence, depuis près de six mois", écrit le Parisien. 

Selon Anne Barrère, Bernadette Chirac a été "terrassée par la mort de sa fille", Laurence, en 2016. "On n'est jamais préparé à perdre un enfant, même quand celui-ci a 58 ans. Quand Laurence est morte, Jacques Chirac était très malade, et Bernadette déjà très fatiguée. La vie a fait le reste, et pas dans le bon sens", témoigne-t-elle.

La présence de Bernadette Chirac aux funérailles de son mari, ce lundi, n'a pas été confirmée.

Madame Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !