Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Xavier Niel
Xavier Niel
©Reuters

Investissement Media

"Mediawan", la nouvelle société media du trio Niel-Pigasse-Capton

Mardi, les trois hommes d'affaires ont annoncé l'ouverture des souscriptions à leur nouveau fonds d'investissement dans les media, jusqu'au 20 avril prochain.

Le projet était déjà dans les cartons fin 2015, selon une information du Figaro.

Le patron de Free Xavier Niel, le directeur général délégué de la banque Lazard en France Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton, fondateur de la société Troisième œil productions souhaitent renforcer leur présence dans les media.

A titre personnel, Xavier Niel et Matthieu Pigasse sont déjà coactionnaires des groupes Le Monde et L’Obs, avec Pierre Bergé. Troisième Œil réalise entre autres l’émission de TV « C à vous », sur France 5.

En octobre 2015, le trio annonce qu'il souhaite lever entre 300 et 500 millions d'euros en Bourse en vue de constituer "Media One", un fonds d'investissement dont le but est de racheter des media.

Dans un communiqué du 12 avril, les fondateurs annoncent le montant définitif de leurs ambitions. Ils ont "l’intention de lever (…) un montant de 250 millions d’euros, susceptible d’être porté à environ 300 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension ». Une fois la souscription menée à terme le 20 avril prochain, "Mediawan" (nom définitif), sera coté sur le marché Euronext Paris.

Mediawan est une SPAC (Special-purpose acquisition company), une structure d'investissement collectif qui permet de souscrire en Bourse des opérations de capital-investissement, principalement des achats à effet de levier (LBO). Une forme particulièrement adaptée aux rachats d'entreprises.

La SPAC Mediawan doit en effet investir 75 % des montants levés dans une première cible, avant d'entreprendre d’autres acquisitions. Avant chaque nouvelle opération, les investisseurs ont la possibilité de quitter le fonds s'ils le souhaitent.

Le communiqué précise que "l’offre sera effectuée sous la forme d’un placement privé auprès de certains investisseurs qualifiés en France et en dehors de France".

La souscription minimale ayant été fixée à un million d’euros, les trois hommes se sont engagés pour leur part à souscrire à hauteur d'un montant "d’environ 6 millions d’euros". Ils détiendront "un nombre total d’actions représentant approximativement 20 % du capital et des droits de vote de la société".

La première acquisition "doit intervenir dans un délai maximum de 24 mois", indique le communiqué.

Pour ses cibles, Mediawan vise gros. Il s'agit de sociétés "déjà présentes dans le secteur des contenus, se positionnant comme un acteur majeur et établi en Europe ou à l’étranger et jouissant d’une notoriété de premier ordre dans le secteur des médias et du divertissement, et bénéficiant d’une position concurrentielle forte au sein de leurs segments respectifs, avec à leur tête une équipe expérimentée".

A LIRE AUSSI : Xavier Niel, Vincent Bolloré et Stéphane Richard : les trois hommes qui préparent la France de demain

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !