Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
©allociné / Regency Enterprises

L'amour dure 12 ans

Toutes ces raisons pour lesquelles on divorce aujourd'hui (car il n'y a pas que Brad et Angelina et les beuveries sur les tournages)

Les facteurs et les raisons qui poussent au divorce sont multiples. Cependant, certains éléments reviennent plus souvent que d'autres. Comme en témoigne la séparation du couple star Angelina Jolie-Brad Pitt, l'infidélité est l'une des causes les plus courantes.

Pascal Anger

Pascal Anger

Pascal Anger est psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, sexothérapeute, systémicien et médiateur familial.

Il est également chargé de cours à Paris VII. 

Il est l'auteur de Le couple et l'autre, livre publié aux éditions l'Harmattan.

Voir la bio »
  • On retrouve toujours plus ou moins les mêmes causes de divorce : incompatibilité de caractères, incompatibilité sexuelle et l’infidélité. Ce sont les femmes qui demandent le plus le divorce (deux cas sur trois), parce qu’elles prennent plus de temps pour réfléchir aux qualités et aux défauts de leur couple, et qu’elles sont plus communicantes que les hommes, donc verbalisent plus facilement la séparation.

  • L’âge n’est pas vraiment un facteur déterminant dans la séparation des couples.

  • Le “seuil d’usure” d’un couple peut être atteint plus ou moins vite en fonction de la relation.

Atlantico : Pendant que la demande de divorce d'Angélina Jolie secoue la planète people, il y aurait environ 120000 divorces prononcés chaque année en France selon l'Ined (voir ici). Angélina Jolie a notamment déclaré à la presse qu'elle se séparait de Brad Pitt car il était devenu "un père dangereux pour ses enfants". Quelles sont les raisons principales qui poussent généralement les couples français à divorcer aujourd'hui ?

Pascal Anger : Elles sont multiples et variées. Je dirais que la première raison, c’est l’autonomie de plus en plus grande des femmes comme des hommes. La deuxième ce serait la peur de voir son couple s’user et donc de pouvoir, lorsque la situation dans le couple ne va plus, jeter l’éponge et voir d’autres personnes. On retrouve également la sexualité, l'incompatibilité d’humeur ou l’influence des beaux-parents. Lorsqu’il s’agit d’un couple recomposé, les ex ou les enfants de l’autre peuvent poser problème. L’idéal dans les couples, ce serait de ressembler aux couples que l’on voit dans les magazines, c’est-à-dire sans. On ne souhaite plus d’incompatibilité d’humeur par exemple. Le chômage peut être un facteur de séparation, l'égoïsme également, en particulier lorsque l’un et l’autre ne sont pas en équilibre par rapport aux tâches ménagères.

La modernité nous a apporté une facilité par rapport au divorce. Il n’est plus aussi honteux qu’il ne l’était plusieurs décennies auparavant. C’est un modèle à la fois accepté et de plus en plus mis en avant et rendu tentant par la publicité. C’est comme si le modèle du couple vieillissant ensemble était devenu un modèle has been qu’on ne comprenait plus. Le gros boom au niveau des divorces se retrouve chez les personnes âgées car les enfants sont partis, les deux personnes sont à la retraite et sont plus libres en quelque sorte. Aussi bien les hommes que les femmes plus âgés ont plus de possibilités de retrouver un partenaire plus jeune. On constate un phénomène dans lequel nous n’avons plus envie de vieillir et donc de ne plus s’user dans une relation de couple qui ne va plus. Ils prennent les moyens de cette séparation et peuvent s’imaginer qu’à soixante ans, il est tout à fait possible de retrouver une seconde jeunesse et d’éviter un phénomène d’usure du couple dans lequel ils vont sans cesse se faire des reproches.

Les raisons principales qui poussent les couples à divorcer aujourd'hui en France tendent-elles à évoluer ou à rester sensiblement les mêmes depuis plusieurs années ?

Je pense que le changement le plus significatif, c’est que l’on est de plus en plus exigeant par rapport à notre couple. Il y a une plus forte attente et donc plus de déception lorsque la personne avec qui l’on est n’y répond pas. Dans ce cas, on ne va pas attendre l’usure et on va demander la séparation plus facilement. D’ailleurs, tout nous amène à vouloir nous séparer ou à nous mener à l’adultère, que ce soit les sites de rencontre ou les possibilités de rencontre dans les grandes villes par exemple. La consommation et la tentation peuvent être dangereuses et mener à une séparation.

Avez-vous en tête des causes de divorce plus atypiques ?

Il pourrait y avoir le fait que madame ou monsieur a découvert une homosexualité chez son/sa conjoint/e, ou une addiction au sexe. On ne sait pas qui est véritablement l’autre. Donc quand on découvre ce type de chose, cela peut bafouer notre confiance ou créer un choc chez la personne qui le découvre.

Comme l'illustre la fin du couple des Brangelina, les divorces sont initiés au deux-tiers par les femmes selon de nombreuses études. Comment expliqueriez-vous ce pourcentage aussi élevé ?

Je pense que les femmes sont beaucoup plus exigeantes que les hommes par rapport à leur couple. Les hommes s’arrangent davantage lorsqu’il y a un malaise. Les femmes tendent à mûrir leur décision, et quand celle-ci est prise, elle sera presque irrévocable. Elles expriment plus ce qui les dérange et tentent d’en parler à leur conjoint, en leur expliquant ce qui ne va pas. Tandis que les hommes ont souvent du mal à l’entendre et seront souvent plus lâches, ou tenteront de montrer par des moyens détournés leur décision de se séparer.

Angelina Jolie a tout juste 41 ans. Vers quel âge les demandes de divorce sont-elle le plus formulées aujourd'hui en France ?

Je ne sais si c’est une question d’âge. Je pense que la question se situe avant tout au niveau du temps de mariage. On peut quand même nommer le seuil des trois ans, cinq ans et sept ans de mariage. Ce sont des rythmes de séparation que l’on retrouve assez souvent. Comme je l'ai dit plus tôt, on constate cependant un boom chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Divorce pour faute, divorce à l'amiable, divorce par consentement mutuel... Quels sont les principaux divorces demandés aujourd'hui en France ?

Les divorces par consentement mutuel reviennent assez souvent chez le juge car il peut y avoir des éléments à considérer ou à reconsidérer, que ce soit les enfants ou les problèmes d’argent. C’est pour cette raison que de nombreux juges instaurent une médiation familiale, histoire que les gens puissent se parler avant de se séparer, puissent trouver un terrain d’entente, voir revenir sur les causes de la séparation.

Que demandent en général les deux membres du couple ? Pourquoi ? Quels sont en général les résultats obtenus ?

Les sujets autour des enfants reviennent très fréquemment. Les besoins ne sont pas tout le temps les mêmes, mais en règle générale, la garde alternée, la pension alimentaire ou tout ce qui concerne les biens immobiliers font partis des demandes les plus courantes. Tout dépend de la façon dont les personnes se séparent, mais si l’un des deux apprend que l’autre a commis un adultère, il va tenter de le lui faire payer. C’est pour cela que la médiation familiale est importante. C’est un moyen d’éclaircir nos besoins et d’établir un protocole d’accord dans l’intérêt des enfants.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !