Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
L'été est une saison propice pour les cambrioleurs.
©Reuters

Été tranquille

Tout savoir pour se protéger des cambriolages avant de partir en vacances

A raison d'un cambriolage toutes les 90 secondes en France, il est largement justifié de chercher s'en protéger, et à plus forte raison en été. Il est possible de diminuer le risque en suivant des conseils très simples, et de gagner encore plus en sécurité grâce à un certain nombre d'équipements et de technologies.

Julien Benoit

Julien Benoit

Julien Benoit est le fondateur de  www.protecthome.fr, il a également un blog dans lequel il donne de nombreux conseils pour protéger sa maison des cambriolages.

Voir la bio »

Atlantico : Selon la Fédération française des sociétés d'assurances, l000 cambriolages aurait lieu chaque jour en France. Si aucune période de l'année n'est épargnée, celle des vacances d'été reste la "saison chaude" pour les malfrats. Quels sont les principes de base qu'il faut respecter pour éviter de devenir une cible convoitée des cambrioleurs ?

Julien Benoît : En effet à ce jour on dénombre un cambriolage toutes les 90 secondes en France, qui se répartissent de façon assez homogène durant l'année même s'il est vrai que l'on constate chaque saison une hausse des cambriolages durant la période estivale, due soit à l'absence d'occupant dans leur habitation, soit au contraire à la forte concentration d'individus dans les lieux de vacances.

Les principes de base qu'il faut respecter afin de diminuer les risques d'être cambriolé, sont dans un premier temps d'éviter de laisser trainer dans son jardin tout objet ou outil qui pourrait faciliter l'effraction et ce pour une raison simple, c'est que les cambrioleurs se déplacent de plus en plus sans outil (pied de biche, tournevis...) de façon à n'avoir aucun indice sur eux en cas de contrôle de police. C'est pourquoi il est primordial de ranger tout objet qui pourrait être utilisé par un cambrioleur, ranger les échelles, les bancs souvent prisés pour accéder sur les toits et fenêtres des toits.

Dans un deuxième temps, il est vrai que l'on dit souvent et depuis de nombreuses années, qu'il faut faire au maximum preuve de discrétion lors d'un départ prolongé, montrer le moins possible que l'on n'est pas là... ce qui n'est pas toujours très simple d'ailleurs ; il faut donc essayer de faire ramasser son courrier afin d'éviter que sa boite aux lettres ne déborde, essayer de simuler des moments de vie ou de présence en demandant à un voisin d'ouvrir vos volets de temps en temps, prévenir le service de gendarmerie de votre départ, éviter de trop communiquer de vos départs en vacances sur les réseaux sociaux.

Néanmoins, ces quelques règles de base sont connues de tous, aussi bien des honnêtes gens que des cambrioleurs, en effet et malheureusement un cambrioleur averti aura vite fait d'analyser votre absence, car basiquement il suffit à un cambrioleur de guetter votre habitation à des heures "normales de présence" : le matin ou le soir, pour savoir si une maison est habitée ou pas.

C'est pourquoi vous ne devez pas vous limiter à respecter ces quelques principes de base, aujourd'hui devenus très communs, il est en effet nécessaire et primordial de renforcer votre habitation par des systèmes soit technologiques soit mécaniques tels que des verrous de baie coulissante ultra efficaces, des verrous de volet roulant, des barres de sécurité pour volet battant, des verrous de fenêtres, à ce jour toute issue peut être renforcée de façon optimale.

verrou de baie coulissante

Verrou de volet roulant


Existe-t-il de nouvelles méthodes, agissements de la part des cambrioleurs ?

Les méthodes de cambriolage et d'effraction n'ont guère évolué, ce sont surtout les modes de cambriolages qui ont eux, en revanche, bien évolués.

En effet, pour faire un point rapide sur les méthodes d'effraction, on dénombre 39% des cas d'effractions se déroulant par la porte d'entrée (contrairement au chiffre de 80% trop fréquemment cité et totalement erroné), 36% par les fenêtres, porte-fenêtres, baies vitrées, 12% par la porte de garage, 5% par la cave, 3% par les portes secondaires et 2% par le toit et fenêtre de toit.
Dans 70% de ces cas, c'est grâce à un tournevis ou un pied de biche (ou tout outil permettant de faire levier) que ces intrusions sont réalisées et dans 13% des cas grâce au bris de vitre de façon à passer une main pour actionner la crémone ou la poignée d'une fenêtre (chiffre à ne pas confondre avec le bris de vitre intégral afin que le corps d'un individu passe, fait rarissime), et ceci n'a pas réellement changé depuis des années.

Par contre ce qui a totalement évolué, ce sont les modes de cambriolages, en effet les cambrioleurs veulent rentrer vite, cambrioler vite et repartir vite. Ainsi finis, ou en forte diminution, les cambriolages qui ressemblaient à des déménagements...., maintenant un cambrioleur vient surtout chercher ce qui a une valeur marchande intéressante, rapidement revendable et peu encombrant, tel que le petit matériel hifi (Smartphone, ordinateur portable, appareil photo...) argent liquide, chéquier, bijoux, vin.

C'est pourquoi en termes d'évolution, les cambriolages sont de plus en plus "éclairs", durant rarement plus de 10 minutes (statistiquement les 10mn correspondent à une durée critique, après laquelle les services de gendarmerie, en moyenne, commencent à arriver sur un lieu de cambriolage), il faut donc que tout aille vite. C'est là aussi que l'on trouve les explications de la hausse spectaculaire du nombre de cambriolage des habitations équipées d'alarme ou de vidéo surveillance, tout simplement parce que les cambrioleurs savent très bien qu'ils ont largement le temps de fouiller les tiroirs, vide poche, boîte à bijoux..., l'alarme aujourd'hui n'effraie plus, dissuade de moins en moins, mais a tout de même l'avantage de forcément limiter le temps d'intervention et de présence d'un cambrioleur.

La technologie peut-elle aider à se protéger ? En quoi est-elle efficace ?

Comme nous venons de l'évoquer, la technologie peut en effet être un bon moyen de se protéger, mais atteint de plus en plus ses limites pour les raisons que nous avons citées. L'alarme classique ou avec télésurveillance et la vidéo surveillance apparaissent comme un bon moyen de limiter la durée du cambriolage, de faire fuir un cambrioleur dès lors qu'il aura fait trois pas dans la maison, mais quel que soit le cas, le cambrioleur sera rentré.... et c'est bien souvent l'intrusion, voire la tentative d'intrusion qui traumatise, beaucoup plus que le vol d'objets lui-même, c'est exactement là que ce situe la limite des systèmes technologiques, en aucun cas un système n'empêchera de rentrer; il limitera, fera fuir et avertira de l'effraction le propriétaire ou locataire des lieux.

Concernant la domotique, elle prend de plus en plus de place dans les offres de systèmes anti-cambriolage, plus ou moins au point selon les systèmes et leur complexité, il est vrai que pouvoir simuler la présence et donner de la vie dans une habitation est un moyen très efficace de lutter contre le cambriolage. Pour ce faire il existe aujourd'hui des systèmes qui vont permettre de contrôler à distance l'ouverture et la fermeture des volets (bon moyen de faire croire que la maison est habitée) ou de faire allumer et éteindre des lumières à différentes heures, donner vie à la maison en faisant croire à du mouvement notamment en faisant allumer et éteindre différentes lumières dans différentes pièces. Pour ce faire il existe des prises programmables, ou appelées simulateurs de présence, soit digitaux et programmables directement sur le boitier, soit en fonctionnement via le wifi domestique et là, la programmation peut être réalisée à tout moment, de n'importe où via un Smartphone. C'est en effet aujourd'hui un très bon moyen de lutter contre les intrusions, notamment lors de la phase de repérage effectuée par les cambrioleurs, qui se déroule fréquemment de nuit, car c'est là qu'un cambrioleur va savoir avec certitude qu'une maison est habitée ou non, dès lors qu'elle reste totalement éteinte deux nuits de suite.

Il est aussi intéressant de faire éclairer le jardin et les zones sombres des contours d'une maison, ce qui gêne énormément les cambrioleurs, certains systèmes domotiques le proposent ou alors plus simplement avec des projecteurs à détecteur de mouvement, soit à brancher sur le secteur électrique soit fonctionnant sur panneau solaire.

Pour conclure, nous pourrions juste insister sur le fait, qu'aujourd'hui le meilleur moyen de se protéger contre le cambriolage est le cumul de systèmes. Les systèmes mécaniques, ceux qui vont renforcer les issues tels que les verrous de baie coulissante, les barres de sécurité pour volet, les serrures de portes de garage, les verrous de fenêtres... vont avoir l'énorme avantage de retarder considérablement l'effraction voire de l'empêcher totalement, souvenez-vous : aujourd'hui un cambrioleur doit aller vite, sans complication et sans difficulté. Rajouter des systèmes mécaniques sur vos issues est donc un moyen redoutable et peut être le plus efficace à ce jour, mais si jamais un cambrioleur réussissait à rentrer il est vrai qu'un système d'alarme, même basique, aura le gros avantage de limiter considérablement le temps de présence du cambrioleur.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !