Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Crédits Photo: Flickr/quinn.anya
Des chercheurs italiens pensent avoir mis la main sur une découverte qui pourrait grandement faciliter la vie du milliard de personnes qui sont sujets aux migraines à travers le monde : un régime très faible en glucides qui viendrait à bout du mal de tête

Arrêtez le sucre

Remède anti-migraines : ces scientifiques recommandent de ne plus manger de glucides

Des scientifiques de l'université Sapienza de Rome (Italie) pensent avoir trouvé la solution aux migraines qui vous gâchent la vie : un régime pauvre en glucides. Étude à l'appui.

S'il y a bien quelque chose que vous détestez, ce sont les migraines. Elles vous arrivent de manière totalement aléatoire, et leur fréquence ne font qu'augmenter lorsque vous regardez la télévision ou travaillez devant un écran d'ordinateur. Et les antalgiques ne suffisent parfois pas à calmer vos céphalées. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, la découverte qui va suivre pourrait bien vous intéresser.

Pistes encourageantes

Des chercheurs italiens de l'université Sapienza de Rome (Italie) pensent avoir mis la main sur une découverte qui pourrait grandement faciliter la vie du milliard de personnes qui sont sujets aux migraines à travers le monde : un régime très faible en glucides qui viendrait à bout du mal de tête le plus tenace. Une découverte relayée par le site Quartz.

Les scientifiques ont décidé d'observer plus en profondeur les conséquences d'un régime faible en glucides sur la fréquence des migraines des cobayes après qu'une de leurs études précédentes a donné lieu à un résultat étonnant : deux sœurs jumelles en surpoids qui, après avoir expérimenté un régime faible en glucides dans le but de mincir, ont assuré ne plus souffrir des migraines dont elles souffraient pourtant fréquemment.

Cette fois-ci, l'équipe de chercheurs menée par Cherubino Di Lorenzo est allée plus loin en étudiant deux groupes de femmes en surpoids, qui ont suivi respectivement deux différents types de diète : pauvre et très pauvre en glucides. Les résultats ne se sont pas fait attendre : les femmes qui avaient suivi un régime très pauvre en glucides ont vu leur migraines disparaître au bout d'un mois, avant de revenir plus brutalement encore après être revenues à un régime "classique". L'autre groupe de femmes au régime moins drastique en glucides a connu une baisse du nombre de leurs céphalées au bout de trois mois seulement. Des pistes encourageantes. Mais qu'est ce qui explique cela ?

Remède miracle ?

"Nous avons conclu que le régime cétogène était la raison de cette amélioration", confie Cherubino Di Lorenzo dans une interview accordée au site médical Research Gate. Un régime cétogène, vous dites ? Présenté pour la première fois en 1921 comme une manière de traiter les crises d'épilepsie, chez l'enfant en particulier, le régime cétogène a pour principe de priver le corps humain de glucides, et selon les versions, de lipides également, précise le site News Hub. Pour pallier ce manque d'approvisionnement en énergie, le foie va alors faire de la cétogenèse, c’est-à-dire produire ce qu'on appelle des corps cétoniques, qui viendront alimenter les organes et le cerveau de la même manière que les glucides, à l'exception près qu'ils sont bien plus facilement assimilés par notre corps. À côté des corps cétoniques, le glucide est presque mauvais pour la santé, tant il excite et participe au vieillissement cellulaire. "Les corps cétoniques conduisent davantage d'énergie que le glucose, causent moins de stress oxydant, et permettent au cerveau et aux muscles de fonctionner plus efficacement", détaille Di Lorenzo.

Les auteurs de l'étude ne comptent pas s'arrêter là, compte tenu qu'aucun lien de causalité direct ne peut pour le moment être établi entre un régime pauvre en glucose et une diminution de la fréquence et de la violence des migraines. Di Lorenzo se contente donc pour le moment de recommander ce régime aux personnes en surpoids souhaitant mettre un terme à leurs migraines. Un régime aussi drastique requiert de plus grandes précautions pour les individus de corpulence normale, et peut être très dangereux pour les personnes souffrant de diabète de type 1, dont les organismes ne produisent pas de lipides naturellement. Des études complémentaires sont donc à prévoir.

Solutions alternatives

Il ne s'agit toutefois pas du seul moyen naturel de vaincre ces satanées migraines. Une fois vos armoires à pharmacie vidées, vous avez toujours de quoi lutter contre la douleur. Comme le précise le site LaNutrition.fr, éviter les céphalées passe tout d'abord par veiller à ne pas manquer de magnésium. Vous pouvez également tester la pétasite, une plante aux vertus anti-inflammatoires (voir tous les traitements à base de plantes ici), ou la coenzyme Q10, un antioxydant qui participe à l'approvisionnement en énergie des cellules. Également, l'absorption de riboflavine, cette vitamine hyper soluble qui intervient dans la production cellulaire d'énergie, peut s'avérer utile.

Évidemment, ce sont les solutions les plus simples qui sont généralement les plus efficaces. Le site Ma Santé Naturelle énumère ces conseils : éviter les boissons alcoolisées, ne pas fumer, mieux gérer son stress (notamment par le biais de la méditation), bien dormir, ou encore faire de l'exercice physique. Pour aller plus loin, on peut recourir à la massothérapie, à l'acupuncture, ou encore s'appliquer une compresse chaude sur la nuque et une compresse froide sur le front.

Autant dire que nous ne sommes pas démunis face à ces embêtantes migraines.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !