Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Power Point, c’est fini.

Révolution

Power Point, c’est fini : ces nouveaux logiciels qui vont enfin vous permettre de faire des présentations efficaces sans vous arracher les cheveux

"Il est compatible avec powerpoint ton Mac ?" Bientôt cette question, vous ne l'entendrez plus en salle de réunion, grâce aux nouveautés qui sont en train de révolutionner le genre.

Julien Jay

Julien Jay

Julien Jay est le rédacteur en chef de Clubic.com.

Vous pouvez suivre Julien Jay sur Twitter : @Julien_Jay

Voir la bio »

Atlantico : Microsoft pourrait lancer prochainement son nouveau logiciel intitulé Sway qui a été dévoilé en octobre et qui est actuellement en version bêta. Avec cette application permettant de réaliser des présentations, Microsoft espère contrer Prezi, son concurrent hongrois. En quoi peut-on dire que le vieillissant PowerPoint de Microsoft est désormais dépassé en matière de création de présentation ? Pourquoi a-t-il fait son temps ?

Julien Jay : Sway n’est pas, pour le moment, un logiciel au sens où on l’entend traditionnellement. C’est un service Web, complété à terme d’une app sur les terminaux mobiles. Actuellement en version Bêta sur invitation, Sway ne remplace pas encore PowerPoint mais s’essaie, d’une certaine manière, à le moderniser. L’idée étant ici de créer des canevas mélangeant divers éléments (image, texte, vidéo, etc) pour présenter vos idées. L’accent est mis sur la simplicité.

Comme Prezi, la présentation générée par Sway se consomme en ligne et Microsoft s’assure que celle-ci est consultable sur une large variété de périphériques (smartphones, tablettes, etc).

A défaut d’être dépassé, PowerPoint a probablement fait son temps et Microsoft semble l’avoir compris. L’éditeur ne peut ignorer le phénomène de société qu’est le formatage par Powerpoint des réunions et autres événements publics.

Quels sont les avantages et les inconvénients de Sway par rapport à Prezi et à PowerPoint ?

Il est trop tôt pour comparer point à point un service Bêta avec un service commercial dores et déjà établi comme Prezi. Toutefois face à PowerPoint on retiendra de Sway son côté multi-plateforme qui est porté par sa nature même : un service Web accessible depuis n’importe quel navigateur : Internet Explorer, le Safari de mon iPad ou le Chrome de mon Nexus.

Face à Prezi qui dispose d’une impressionnante base de modèles de présentation dans lequel il n’y a qu’à piocher, Sway propose une innovation à la Google avec son fameux bouton "j’ai de la chance". Le bouton "Remix !" va changer divers éléments de votre présentation automatiquement d’un simple clic : style, texture et police sont ainsi modifiées.

Microsoft peut-il vraiment détrôner Prezi à terme grâce à Sway, alors que son concurrent compte 50 millions d’utilisateurs selon la société hongroise éponyme ? Comment peut-il y arriver ?

Prezi semble effectivement capitaliser sur une base utilisateurs importante. Toutefois Microsoft a plusieurs leviers à sa disposition pour imposer rapidement Sway. Le plus évident d’entre eux étant d’inclure Sway à sa suite Office ou plus exactement à son offre en ligne Office 365. Rappelons qu’en moins de 100 jours d’existence, l’offre Office 365 avait déjà séduit plus d’un million de clients.

Mais puisqu’il s’agit d’un service Web, Microsoft pourrait également lui donner un accès via ses autres Web apps qu’il s’agisse d’Outlook.com ou de OneDrive, voire l’intégrer au sein de Skype son client de messagerie instantanée.

Restent quelques problèmes pour Microsoft : si Sway remplace PowerPoint dans le pack Office sans offrir de compatibilité descendante, les clients professionnels n’y trouveront pas leur compte. A l’inverse si Microsoft fait cohabiter Sway et PowerPoint, il y a fort à parier que par habitude les utilisateurs conservent le réflexe PowerPoint. Du reste c’est probablement ce que Microsoft choisira dans un premier temps. D’autant qu’au final cela fait sens : Sway met en scène vos idées via les modèles et animations qu’il intègre alors que sous PowerPoint vous êtes responsable de ladite mise en scène de A à Z.

L’une des principales caractéristiques de Sway est le "collage", permettant ainsi de glisser/déposer les vidéos, photos et autres fichiers directement dans la présentation. Comment expliquer le développement et le succès de cette technique que l’on retrouve déjà dans les logiciels traitant la photo, comme Pixelr ?

La dimension multimédia du collage s’explique par les usages du Web aujourd’hui. Sur les réseaux communautaires on y mélange, textes, liens, photos ou vidéos dans un flux unifié. C’est d’ailleurs la même chose en entreprises via des outils tels que Sharepoint.

Sway est un service en ligne et d’une manière générale les technologies Web s’ouvrent de plus en plus vers la manipulation de médias pour obtenir des sites plus riches et davantage interactifs. Dans le cadre d’une présentation il s’agit donc de dynamiser cette dernière.

Quelles pourraient être à l’avenir les évolutions majeures en matière de création de présentation ?

D’une certaine manière, Sway esquisse déjà cet avenir avec la dimension à la volée du service. On commence une présentation sur un écran de PC, on peut la reprendre sur sa tablette, l’enrichir d’éléments provenant de diverses sources et la consulter sur son smartphone. On ne se pose donc plus la question de savoir si le Mac de la salle de réunion est équipé d’un logiciel compatible avec le format PPT (le format de fichier utilisé par PowerPoint).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !