Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

Dépêchez-vous d'aller voir la pièce : la dernière représentation a lieu aujourd'hui.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Les petites filles blanches en tremblaient. C'était bien plus effrayant que le grand méchant loup. Leurs mères leur disaient : « Si tu n'es pas sage, Othello viendra t’étrangler, comme il l'a fait avec Desdémone ». Et les petites filles blanches faisaient d'effroyables cauchemars avec un horrible Noir.

Cette image tourmentait des centaines de millions de Noirs qui ne voulaient pas être identifiés à Othello. Au Kenya, en Côte d'Ivoire, en Ouganda, aux États-Unis, en France, ils en souffraient. Comment un Noir pouvait-il faire preuve d'une telle noirceur ?

Il était temps que ce calvaire cesse. C'est ce qu'a bien compris le théâtre des Abbesses. Son Othello vient enfin panser les plaies des personnes « racisées ». Dans sa nouvelle version, Othello est blanc ! Et tous les autres protagonistes sont noirs ! Le contraire de ce qu'avait initialement décrit Shakespeare. On se demande ce que ce sale type avait dans la tête...

Le Monde, rendant compte de la pièce ainsi revue et revisitée, précise que « le Noir est une construction politique ». Quand les premiers explorateurs européens arrivèrent en Afrique, ils découvrirent des êtres humains d'une autre couleur que la leur. Et - n'est-ce pas ? - ils en firent « une construction politique ». Ainsi donc aurait été inventé le Noir !

Selon toutes les théories indigénistes en vigueur, le Noir est nécessaire au Blanc. Ce dernier, nous dit-on, se sent blanc seulement quand il a un Noir en face de lui. Cette couleur lui fait prendre conscience, avec bonheur, de sa blancheur. On connaît la célèbre phrase de Shakespeare : « Que devient le blanc quand fond la neige ? ». Aujourd'hui, d'après les dernières découvertes de la science, c'est « que devient le Blanc quand fond le Noir ».

Le metteur en scène qui a dépouillé Shakespeare de ses oripeaux racistes s'appelle Arnaud Churin. Pour lui, « la jalousie n'a pas de couleur de peau ». C'est plutôt juste. Et c'est pour ça qu'il a transformé le Noir en Blanc. Et blanc, ce n'est pas une couleur ?

Il y avait pourtant une solution pour sortir de ce cruel dilemme : faire jouer Othello par un Noir albinos. Pour la prochaine fois peut-être ? En attendant, vous avez encore 24h pour vous rendre au théâtre des Abbesses. Les places y sont très bon marché : entre 10 et 30 euros.

C'est effectivement pas cher. Parce que les comédiens noirs sont peut être moins bien payés que leurs collègues blancs ? Notons que Arnaud Churin est un adepte du répertoire shakespearien. Après le Maure de Venise, il mettra sûrement en scène Le Marchand de Venise.

L'usurier juif Shylock sera incarné par un comédien blond aux yeux bleus dont l'aryanité sera certifiée et garantie. Tous les autres acteurs porteront barbes, papillotes et kippa. Mais les places y seront plus chères que pour Othello. Car les comédiens juifs sont d'une incroyable cupidité.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !