Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
©capture d'écran Facebook / DR / Yves Azéroual

Annulation

Islamo-gauchisme : la discrète censure de la mairie de Neuilly ?

La mairie de Neuilly aurait déprogrammé la projection du documentaire d'Yves Azéroual, "Islamogauchisme, la trahison du rêve européen". Le film était initialement programmé au cinéma municipal "Le Village".

Quelle mouche a donc piqué le maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe Fromantin ? 

On le savait peu porté sur la chose culturelle, voilà que sa dernière sortie ne fait que confirmer ce regrettable état de fait. Alors que le film-documentaire "Islamogauchisme, la trahison du rêve européen", écrit et réalisé par le documentariste Yves Azéroual, est encensé par la presse de gauche (L'OBS) comme celle de droite (Le Figaro Magazine/Valeurs Actuelles) et qu'il devait être programmé au cinéma municipal "Le Village", le maire a décidé sans autre forme de procès de le déprogrammer.

Selon son proche entourage, l'édile neuilléen aurait jugé ce film "clivant". Là où le bât blesse c'est que Jean-Christophe Fromantin n'a pas vu le film, ni lu les critiques élogieuses de la presse, ni les nombreux témoignages de satisfaction des spectateurs. Sentant le vent tourner à la veille des Municipales, le maire prétend que la salle n'accueille que des films estampillés UGC. Les habitués du "Village" et des séances ciné-club savent qu'il n'en est rien !!!

Alors que cache cette censure ?

Contactée par la rédaction d’Atlantico, Jean-Christophe Fromentin, le maire de Neuilly est finalement revenue vers nous. Il a ainsi notifié : 

"Je ne comprends pas et n'accepte pas la mise en cause de M. Azeroual qui prétend que j'aurais fait "déprogrammer" son documentaire sur l'islamo-gauchisme. Une demande a bien été faite à la ville, via les responsables de la communauté juive de Neuilly, à laquelle j'ai l'habitude de mettre à disposition des salles compte-tenu de nos excellentes relations. Dans le cas précis, la demande portait sur la salle de cinéma. Elle a été refusée, non pas pour des raisons liées au sujet du documentaire, mais parce que notre cinéma municipal fait l'objet d'une programmation avec un distributeur et je ne souhaite pas déprogrammer les films pour des opérations privées ou associatives ; d'autant que le documentaire de M. Azeroual n'a ni visa, ni classification du CNC et qu'il n'est pas éligible à la billetterie".

Voici le lien pour retrouver la bande-annonce du documentaire d'Yves Azéroual :  ICI 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !