Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La fin du monde est pour demain, de François Morel.
La fin du monde est pour demain, de François Morel.
©DR

Atlanti-culture

François Morel : et la tendresse, bordel ?

Courrez voir François Morel au Théâtre du Rond-Point, et laissez-vous prendre par la main. Du grand Art !

THEATRE

La Fin du monde est pour dimanche de et avec François Morel. Mise en scène: Benjamin Guillard

THEME

Il s'agit de la reprise du cinquième d'une série exceptionnelle de six spectacles, que François Morel a proposé dans le premier semestre 2013, dans le petit écrin de la Pépinière Théâtre.

Il est seul en scène, gourmand de tous ces autres dont il tire le portrait, dans un hymne à la vie quotidienne.

POINTS FORTS

1) La sagesse à la Morel. Savoir profiter de l'instant:

"Mettons la jolie nappe blanche

Les fleurs coupées

Le vin au frais

Allons déjeuner sous les branches

Ca va tomber par où sa penche

La fin du monde est pour dimanche".

Il y a du Ronsard populaire chez Morel.

2) Il est question de beaucoup de choses essentielles, dans ce spectacle, mine de rien: la vie, la recherche du bonheur, le temps qui fuit, la déchéance, la mort...

3) Morel a cette capacité exceptionnelle, à susciter une émotion et à la faire partager, comme si nous faisions un bout de chemin avec lui. On le croirait presque quand il nous dit: "Si vous avez un peu de temps, on peut vieillir ensemble".

4) Tout cela est fait avec tact, avec l'air de ne pas y toucher, et ce minimum d'auto-dérision qui préserve des épanchements sirupeux.

5) Et toujours sourire quand on pense à cette épée de Damoclès, suspendue au-dessus de nos têtes: plus tard, ou demain, ou qui sait aujourd'hui, la mort.

"Ce n'est pas que j'ai peur de la mort, mais le jour où elle viendra, je préférerais ne pas être là". Le mot est de Woody Allen mais Morel aurait très bien pu en être l'auteur, c'est tout à fait son style. Cela peut s'appeler de l'élégance de l'âme.

POINTS FAIBLES

Je n'en vois pas...

EN DEUX MOTS...

1) Puisque la voûte céleste tient une bonne place dans la scénographie de son spectacle, je dirai qu'au firmament des artistes, l'étoile François Morel brille quelque part, dans une sorte de Grande Ourse, entre Coluche et Ronsard, Ionesco, Pagnol et Géraldy.

Morel est, comme Houellebecq, un poète obsédé par la mort, mais sa réponse à lui, c'est l'humour, l'auto-dérision et l'amour des autres.

2) Il y a un ton Morel, un univers créatif Morel, qui n'appartiennent qu'à lui. Laissez- vous embarquer, vous passerez un moment rare.

UNE PHRASE

"Monsieur Dieu est manifestement quelqu'un de très haut placé"...

RECOMMANDATION

En priorité En priorité

 

INFORMATIONS

Théâtre du Rond-Point. 2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 8°

jusqu'au 28 février, à 21H

Réservation: 014495 9821

www.theatredurondpoint.fr

Suivre @culturetops

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !