Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Crédits Photo: Crédit : DR / Youtube / On ne demande qu'à en rire / France 2

Regardez bien cette image

Eh oui c'est Florence Foresti !

Son geste éclaire d'un jour très intéressant sa prestation aux César.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Ce tweet date de 2013. Florence Foresti est là avec un autre humoriste Arnaud Tsamère. Et leur quenelle a beaucoup à voir avec un humoriste également très connu : Dieudonné. Depuis le tweet a été effacé. Mais vous savez comment c'est avec les tweets : effacez, effacez, il en restera toujours quelque chose.

On peut supposer que si cette image a disparu c'est que Florence Foresti tire son gagne-pain du show biz. C'est un monde où, semble-t-il, les Juifs sont très influents. Et ils n'aiment pas les quenelles car ils sont très susceptibles.

Arnaud Tsamère s'est exprimé sur cette délicate question : "j'ignorais la signification de ce geste". On lui fera remarquer qu'en 2013 nul, ni lui, ni Florence Foresti, ne pouvait ignorer qui était Dieudonné. Mais peut-être – soyons charitables – ont-ils simplement voulu marquer leur solidarité avec Dieudonné, humoriste comme eux et persécuté ?

Florence Foresti avait été chargée, moyennant un cachet de 130.000 euros, d'animer la soirée des César. Tout allait bien jusqu'au moment où l'on a annoncé que Polanski allait recevoir le César de la meilleure réalisation. Et là la colère de cette femme outragée a éclaté. "Je suis écoeurée", a -t-elle dit. Et elle a quitté la salle. "On se lève et on se barre". Nombreux ont été ceux qui ont pensé que les agressions sexuelles imputées à Polanski étaient à l'origine de sa sortie. L'image de la quenelle autorise à évoquer une autre hypothèse… Il y a quelqu'un qui ne s'y est pas trompé.

Ce quelqu'un a salué la "courageuse prestation de Florence Foresti" et a attiré l'attention de ses lecteurs sur la "gestuelle Dieudonné" de la sympathique humoriste. Son nom : Alain Soral. On peut lui faire beaucoup de reproches. Mais il ne manque pas de discernement. Soral sait très bien reconnaître les siens. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !