Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Crédits Photo: Pub gap

Beurk…

Cette affiche est une honte !

Elle figure en bonne place sur le catalogue d'une célèbre firme de vêtement.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

GAP réalise un chiffre d'affaires considérable : près de 100 millions d'euros par an. Elle vise naturellement à l'augmenter. Et pour ce faire, GAP ne néglige aucun effort. En effet, il n'y a pas de petits bénéfices…

Il y a quelques mois, GAP s'était fait remarquer avec des affiches montrant des jeunes femmes en hidjab ou en niqab. Quoi de plus normal. Il fallait attirer une clientèle d'homme désireux que leurs épouses et leurs filles soient décemment vêtues.

Nul doute que le chiffre d'affaires de GAP a, en conséquence, connu un grand bon profitable. Mais cela ne suffisait pas. La marchandisation des êtres et des corps exigeait qu'on aille plus loin. Plus bas. Plus jeune.

Sur la dernière affiche promotionnelle de GAP, on peut apercevoir une fillette enfoulardée. Quel âge ? 8 ans, 9 ans, 10 ans ? Dans certains pays musulmans, particulièrement arriérés, l'âge légal pour qu'une fille soit déclarée apte au mariage est de 13 ans. GAP a pulvérisé ce peu enviable record.

Dans le monde arabe, on peut voir nombre de femmes et de filles voilées. Mais pour les fillettes, on attend quand même qu'elles soient pubères ! GAP, dans la recherche de bénéfices à tout prix, a fait mieux. Cette firme de vêtement pense-t-elle qu'à 8, 9 ou 10 ans, on peut éveiller la concupiscence masculine ?

Si oui, que faudrait-il penser des hommes chez lesquels les fillettes éveillent certains bas instincts ? Lydia Guirous, qui fut secrétaire nationale de l'UMP et qui sait d’où elle vient, (elle est née en Algérie) a crié son dégoût. "Un message de soumission qui est aussi une maltraitance d'enfant" !

Des mots justes. Jusqu'à maintenant GAP n'a pas retiré son affiche. Elle va lui rapporter combien de milliers d'euros ? On sait que l'argent n'a pas d'odeur. Certes, mais les fringues de GAP sentent plutôt mauvais.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !