Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Dheepan " est en salle depuis ce mercredi matin 26 août.
"Dheepan " est en salle depuis ce mercredi matin 26 août.
©Allo ciné

Sur grand écran

Ces films de la rentrée qu’il ne faudra absolument pas rater

De "Dheepan "- en salle depuis ce mercredi matin - à la comédie "Le Tout nouveau Testament", en passant par "Cemetery of Splendour, Much Loved" et le premier film de Louis Garrel, "Les Deux Amis", il y a de quoi séduire les cinéphiles de tous bords.

Thomas Destouches

Thomas Destouches

Thomas Destouches est responsable éditorial du site Allociné, édité par le groupe Webedia. Il est également formateur au Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes, à Paris et journaliste pour Soap Editions et le Daily Mars. Il écrit par ailleurs des critiques de séries et de films québécois pour des sites spécialisés.

Voir la bio »

Atlantico : En France, la fréquentation des salles obscures est en baisse de 2,5% sur les sept premiers mois de l'année en comparaison avec 2014, selon les chiffres du Centre National du Cinéma. Mais la rentrée réserve peut-être un regain de fréquentation. Pour vous, quels sont les 5 films à ne pas manquer au cinéma cette rentrée ? Pourquoi considérez-vous qu'il faut absolument aller les voir ?

Thomas Destouches : La baisse de la fréquentation est surtout due à la catastrophique triplette mars, avril et mai. Les grandes vacances ont été une période plutôt faste pour les salles avec une augmentation massive des entrées, notamment en juillet (+16.7% par rapport à 2014). La rentrée s’annonce malheureusement un peu morose sur le front des entrées... Pour cette rentrée, je recommande tout de même chaudement Dheepan de Jacques Audiard (le 26 août), la dernière palme d’or cannoise. En pleine maitrise de son cinéma, Audiard prend des risques fous avec ce nouveau film, quitte à déstabiliser les spectateurs. Il ne plaira pas à tout le monde mais ne laissera personne indifférent. 

Mais vous pouvez également cocher Le Tout nouveau Testament (le 2 septembre), parce qu’un Benoît Poelvoorde dans le rôle de Dieu fait forcément du bien au moral ! Si vous avez besoin de quitter le monde réel, je ne saurais que trop vous conseiller l’hypnotisant Cemetery of Splendour (le 2 septembre) d’Apichatpong Weerasethakul, un songe sur pellicule traversé par des images d’une beauté phénoménale. Vous pourrez également vous laisser séduire par très touchant Much Loved (le 16 septembre) de Nabil Ayouch et enfin Les Deux Amis (le 23 septembre), le très réussi premier film du comédien Louis Garrel, fils de l’immense cinéaste Philippe Garrel. Une très belle histoire d’amitié avec la lumineuse Golshifteh Farahani.

Un genre cinématographique (comédie, drame, action, fantastique...) est-il particulièrement représenté ? Comment l'expliquez-vous ?

Plus qu’un genre, c’est d’abord et avant tout l’exploitation de franchises qui est prédominant tout au long de cette année 2015 avec des suites (Fast and Furious 7, Les Profs 2…), des films dérivés (Les Minions) et des reboots (Jurassic World), qui ont tous été des succès en France ! Et la fin de l’année devrait confirmer ce mouvement de fond avec les cartons attendus de Spectre (le nouveau James Bond), Hunger Games 4  et surtout le nouveau Star Wars. Les studios américains exploiteront ces filons qui fonctionnent probablement jusqu’à épuisement. Mais pour le moment épuisement il n’y a point…

La part de marché des films français avoisine les 35,2 % sur les sept premiers mois de l’année 2015 contre 46,9 % sur la même période en 2014, toujours selon le CNC. Du point de vue des sorties de la rentrée, comment se positionnent les films français en comparaison aux films étrangers ?

Cette baisse est essentiellement due aux succès exceptionnels des films français en 2014 (le Bon Dieu, Supercondriaque…). Il était quasiment impossible pour les films français de faire aussi bien cette année ! Si quelques grosses sorties vont permettre de limiter la casse (Dheepan, Les Nouvelles aventures d’Aladin avec le phénomène Kev Adams, Mon Roi…), il faut sans doute s’attendre à une part de marché exceptionnellement basse pour 2015, sans doute du niveau de 2013 (33.8%), et une domination totale du cinéma US en France, avec peut-être une part de marché complètement écrasante. Une hégémonie dont on se doutait facilement quand on avait découvert le line up que préparaient les gros studios pour cette année…

On se souvient du triomphe de la comédie dramatique américaine Birdman en février, par le réalisateur Mexicain Alejandro González Iñárritu. Un film à sortir cette rentrée vous semble-t-il en bonne position pour faire briller la France à l'international et peut-être remporter un Oscar ? Pourquoi ?

Déjà détenteur de la Palme d’or cannoise, Dheepan semble être un candidat tout désigné pour représenter la France aux Oscars en 2016. C’est une œuvre majeure pour l’expérimenté Jacques Audiard et une de nos meilleures chances de remporter une nouvelle fois la statuette.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !