Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie

Coup de foudre

Bien plus dangereuse que les requins… Pourquoi la foudre tue autant de touristes sur les plages

La serviette est dépliée, la crème solaire appliquée, et les enfants font des pâtés : pour rien au monde on ne se lèverait pour quitter les doux plaisirs de la plage. Et ce, même si le temps venait à se couvrir. Pourtant, l'habitude est risquée : dès qu'un temps orageux vient pointer son nez, mieux vaut vite se mettre à l'abri. La plage est un lieu propice pour foudroyer les vacanciers.

Raymond Piccoli

Raymond Piccoli

Raymond Piccoli est astrophysicien, et directeur du Laboratoire de Recherche sur la Foudre. Expert international dans l’étude et l’analyse des effets de la foudre au point d’impact, il est spécialiste du phénomène orageux depuis plus de vingt-cinq ans. Ancien membre du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (Université de Harvard & Smithsonian Institute à Washington), Président de Comité Scientifique du Symposium International sur la Foudre et les Phénomènes Orageux, expert pour plusieurs agences gouvernementales, il a participé à de nombreux programmes et projets de recherches en France et à l'étranger. Auteur de plusieurs livres, il a donné plusieurs centaines de conférences et collabore régulièrement avec les médias TV et radio (France 2, France 3, France 5, M6, RTL, Europe 1...) et avec la presse écrite.

Voir la bio »

Atlantico : Fin juillet, un petit garçon de 5 ans a été foudroyé sur une plage californienne. Cet accident n’est étonnamment pas rare : entre 2006 et 2015, 313 personnes sont décédées à cause de foudroiements aux États-Unis. Comment se fait-il que la plage soit un lieu privilégié pour se faire fulgurer ou foudroyer ? 

Raymond Piccoli : Les plages, ou d'ailleurs les zones de baignades comme les lacs et même les piscines, sont des zones exposées et dangereuses lors d'un orage. D'abord car la densité de population y est élevée à la période estivale, donc à la période également la plus propice aux orages, mais cela tiens aussi à la géographie propre à ces lieux avec la plupart du temps des espaces dégagés et relativement plats. Aux États-Unis, le problème diffère un peu par rapport à la France. Ce sont les plages de Californie, mais surtout de Floride où l'on compte le plus de victimes car ces plages sont plus ou moins fréquentées toute l'année et l'activité orageuse est infiniment plus importante que chez nous... De plus, ce sont des endroits propices à la détente, d'où les gens attendent la dernière minute pour partir quand la météo se gâte. Il faut bien comprendre qu'un orage peut être considéré comme dangereux dès que l'on entend le tonnerre, parfois aussi, le temps se couvre et le premier coup de foudre frappe à proximité. Il n'y a pas de règle, il faut juste retenir que si le temps se couvre, qu'une petite pluie arrive ou qu'un orage est en approche, il faut se mettre en sécurité. Donc, prendre ses précautions et faire preuve de bon sens !

La foudre qui s’abat sur une plage est-elle forcément mortelle ? Quels autres risques pour la santé présente-t-elle ?

La foudre, lorsqu’elle s'abat, produit de multiples effets. Tout d'abord, et afin d'éviter des erreurs de langage, il faut préciser qu'une personne qui est tuée par la foudre est foudroyée, une personne blessée ou commotionnée est fulgurée. Loin d'être toujours mortelle, les dégâts sur le corps humain dépendent de nombreux facteurs liés à la configuration de l'accident : si la victime est frappée directement ou s'il s'agit d'un foudroiement secondaire, si l'impact est à distance, l'intensité du coup de foudre, etc. Selon les degrés de la fulguration, la foudre peut produire des effets thermiques, donc des brûlures, des effets traumatiques, l'atteinte du système cardiovasculaire, l'atteinte du système nerveux, et cette énumération peu engageante n'est pas exhaustive...

Quelles mesures de sécurité peuvent être communiquées et prises par les vacanciers pour éviter d'être la cible de la foudre sur la plage ?

En cas de menace d'orage, n'attendez pas qu'il soit sur vous. ll  faut immédiatement quitter les lieux pour rejoindre un abri en dur ou son véhicule. Souvent, des personnes s'imaginent que la présence d'arbres à proximité les met à l'abri de la foudre, ce qui est faux. Elle affectionne les points élevés, mais pas seulement, et contrairement aux idées reçues il arrive bien souvent qu'elle frappe à proximité de points hauts, et même à proximité de paratonnerre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !