"Les cent objets du Japon" de Julien Giry et Aurélie Roperch : découvrir le Japon par ses objets quotidiens, original et amusant ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Les cent objets du Japon" de Julien Giry et Aurélie Roperch : découvrir le Japon par ses objets quotidiens, original et amusant !
©

Atlanti Culture

"Les cent objets du Japon" de Julien Giry et Aurélie Roperch : découvrir le Japon par ses objets quotidiens, original et amusant !

Julien Giry et Aurélie Roperch ont publié "Les cent objets du Japon". "Ciseaux à bonsaï, kimonos, figurines issues de l'univers manga… Quel pays peut se targuer comme le Japon de produire tant d'objets qui évoquent si fortement son identité ? Ce livre revient sur les objets les plus emblématiques de la culture japonaise".

Françoise Thibaut pour Culture-Tops

Françoise Thibaut pour Culture-Tops

Françoise Thibaut est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.
 
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Les cent objets du Japon" de Julien Giry et Aurélie Roperch 

ELYTIS (la Librairie du Voyageur) & Transboréal 179 p. 22, 90 € collection Beaux Livres, relié, illustré.

 

RECOMMANDATION
Bon


THEME
Comment bien connaître un pays, un peuple, si ce n’est par ses objets les plus usuels, ceux qu’il manipule tous les jours, les plus emblématiques ?

C’est l’idée de la très intelligente Aya Ozu, auteur et éditrice, qui a produit en 2017 un pittoresque « Les 50 objets de France » destiné au public nippon. En retour elle a demandé à deux amis français -fous du Japon- de trouver les objets les plus caractéristiques de la vie et de la pensée japonaises. 

 

POINTS FORTS
Au gré des chapitres, on découvre la louche hishaku et son usage, le sampuru, les parapluies, la poussette à chien. Le vestiaire nous dit l’importance des geta, des perles akoya, des yukata, les pantalons nikka pokka et les vestes Uniqlo (!). 

Les gourmandises sont des bonbons, la mayonnaise Kempie, le rite du thé, le saké ou le whisky,  la râpe à wasabi, les baguettes laquées et le  couteau santoku. L’intérieur des maisons épurées nous explique les tatamis, les chaussons obligatoires, la brosse tawashi, les sels de bain et la crème bayu.

Sur une page d’un jaune flamboyant, au début de chaque chapitre, on nous apprend à nous comporter à l’entrée des temples, aux bains publics, en visite privée, en pique-nique de Sakura éphémère,   comment souhaiter les anniversaires, la Saint Valentin et le Nouvel An.

Pour chaque entrée, discrètement en bas à droite de l’article, sont indiqués en petits caractères les meilleurs endroits où trouver l’objet,  et les erreurs à ne pas commettre.

 

POINTS FAIBLES
Qui n’aurait pas envie de découvrir le Japon sous cet angle inattendu, s’abstenir !  

 

EN DEUX MOTS
Un inventaire inédit et surprenant, nourri des symboles nationaux, de traditions artisanales parfois millénaires, de rites sacrés, de souvenirs , parfois de chefs-d’oeuvre innocents. Très bien organisé en 5 chapitres, délicieusement illustrés de photos aussi précises qu’élégantes, l‘approche originale est une plongée au coeur du pays du Soleil Levant, dont le principal caractère est sans doute d’être à la fois nourri de modernité et attaché à ses traditions les plus anciennes.

Original, Délicieux, Instructif : voilà un pari réussi.

Découvrez d’autres chroniques de Françoise Thibaut sur le Japon : 
Vivre le Japon 
Le Dernier des Yakuzas
La porte sans entrée, approche du Zen

 

UN EXTRAIT
“L’oiseau iconique du Japon, reconnaissable à son calot rouge, est devenu auami, l’art des pliages de papier au fil des siècles l’une des figures centrales de l’origami. Orizuru, littéralement « la grue pliée » est façonnée en 17 étapes “… (p. 63)

“Au bain public, un petit tabouret, une bassine, du savon, une serviette japonaise format tanugui et le tour est joué, assis  face à un couple de robinets, vous voilà paré pour une séance de récurage, prélude obligatoire à une immersion dans le grand bain »...(p.54)

 

L'AUTEUR
Dame Aya Ozu, Julien Giry et Aurélie Roperch ont établi à trois la liste des objets. Ces deux derniers, anciens journalistes de presse, fins connaisseurs du Japon, sont partis  pendant plus d’un an, à la recherche (ou à la vérification) de ce qui « racontait » le mieux le pays et ses habitants si particuliers.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !