Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture

Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

Jean Ruhlmann

Jean Ruhlmann

Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle (Seuil, 2001).

Voir la bio »

"La famille Ortiz"

De Jean-Philippe Daguerre
Mise en scène : Jean-Philippe Daguerre
Avec Bernard Malaka (Miguel Ortiz), Isabelle de Botton (Marie Ortiz), Stéphane Dauch (Pierre/Madiba Ortiz). 

 

INFOS & RÉSERVATION
Informations pratiques : Théâtre rive gauche
6 rue de la Gaté
75014 Paris
Tél. : 01 43 35 32 31
http://www.theatre-rive-gauche.com
Jusqu’au 20 décembre, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h

 

THÈME
 • Pierre, chanteur français à succès au Japon, est sur le point d’être père, mais voilà que l’un de ses frères, à la grande stupeur de sa femme - qui croyait son musicien de mari orphelin et enfant unique -  vient frapper à leur porte et laisse pour tout message « Sésame, ouvre-toi ! »....

 

POINTS FORTS
 • La pièce repose sur les recettes éprouvées pour ce genre de comédie : la vie cachée / révélée ; la famille dans ses joies, ses peines et ses drames, ses secrets à double voire à triple fond.... 

• Si ces ingrédients sont bien dosés, c’est le succès (presque) assuré, mais dans le cas contraire, gare au navet à prétention lacrymale, dont les (trop) grosses ficelles engendreront un rire involontaire ! 

• Dans le cas présent, La famille Ortiz est une vraie et belle réussite, servie des décors astucieux et surtout par l’enthousiasme communicatif avec lequel les comédiens interprètent les membres de ce drôle de clan, avec ses rites, ses rires, et bien sûr ses larmes.

 

POINTS FAIBLES
• Bien sûr, on pourrait ergoter sur le caractère un peu convenu et prévisible des ressorts mis en œuvre dans La famille Ortiz pour susciter l’adhésion et l’émotion du public, mais à quoi bon bouder son plaisir ?

 

EN DEUX MOTS
Peut-on oublier le passé, pour que le présent nous rassemble ?

 

UN EXTRAIT
« Sésame, ouvre-toi ! »
Pierre : « Le mensonge me passe les menottes et le doute s’occupe du reste... »

 

L'AUTEUR
Jean-Philippe Daguerre, qui a écrit et mis en scène ce spectacle, est également l’auteur d’Adieu, monsieur Haffmann, qui a rencontré un grand succès et quatre Molière en 2018.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !